Menu
A+ A A-

Le pétrole se tasse un peu à New York, le marché restant optimiste sur l'offre

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole baissaient très légèrement lundi peu après l'ouverture à New York, sans perdre leur dynamique des précédentes semaines dans un marché qui restait confiant dans une diminution de l'offre, en particulier aux Etats-Unis.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juin cédait sept cents à 59,08 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), gardant en vue le seuil des 60 dollars, qu'il n'a plus franchi en séance depuis la mi-décembre.

La dynamique est là, aucun doute, a estimé Bob Yawger, de Mizuho Securities, pour qui la barre des 60 dollars est une cible vers laquelle le marché pourrait bien remonter aujourd'hui.

Je ne vois pas d'information susceptible de changer cette dynamique aujourd'hui, a-t-il ajouté, estimant que le marché continuait à profiter d'une nouvelle baisse du nombre de puits en activité aux Etats-Unis, selon le décompte hebdomadaire publié vendredi par le groupe Baker Hughes.

Ce décompte, en baisse de 24 unités, a enregistré son 21e déclin hebdomadaire de suite et est à son plus bas niveau depuis septembre 2010, donc c'est un bon chiffre qui donne un peu de soutien au marché, a précisé M. Yawger.

En laissant entrevoir à certains observateurs une baisse de la production américaine, ce déclin persistant rassure des investisseurs, qui avaient déjà été encouragés par l'annonce en milieu de semaine dernière du premier recul hebdomadaire depuis environ cinq mois des réserves du terminal de Cushing (Oklahoma, sud). Il est très surveillé car il sert de référence aux prix du WTI.

Au cours du seul mois dernier, le Brent (côté à Londres) a progressé de 21% et le WTI de 25%, soit, dans les deux cas, la plus forte hausse depuis mai 2009, ont souligné les experts de Commerzbank.

Il n'y a pas de raison de fond à la flambée enregistrée lors des dernières semaines par les prix du pétrole, que l'on peut avant tout attribuer à de la spéculation sur une baisse de l'offre au second semestre, ont-ils nuancé. On attend toujours une baisse notable de la production américaine.

Enfin, sur le plan de la demande, le marché bénéficie aussi des espoirs de mesures de relance en Chine, où ont été publiés des chiffres décevants sur l'activité manufacturière, dans la lignée des indicateurs les plus récents, a rapporté Matt Smith, de Schneider Electric.

jdy/jld/nas

BAKER HUGHES



(c) AFP


Commenter Le pétrole se tasse un peu à New York, le marché restant optimiste sur l'offre


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 06 juillet 2020 à 21:23

    Le pétrole commence la semaine sans grand changement

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé près de l'équilibre lundi, entre la maîtrise de l'offre des membres de l'Organisation...

    lundi 06 juillet 2020 à 14:30

    ⛽️ Les prix des carburants initient une faible baisse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service en France étaient en légère baisse la semaine dernière, selon les données officielles diffusées ce jour. Pour sa...

    lundi 06 juillet 2020 à 12:01

    Le pétrole commence la semaine en petite hausse

    Londres: Les prix du pétrole entamaient la semaine en légère hausse lundi, portés par la maîtrise de l'offre des membres de l'Opep+...

    vendredi 03 juillet 2020 à 23:44

    Venezuela: les plateformes pétrolières paralysées faute de p…

    Caracas: Les plateformes pétrolières du Venezuela sont complètement paralysées, faute de pouvoir écouler leur brut, notamment à cause des sanctions américaines et...

    jeudi 02 juillet 2020 à 11:51

    Le pétrole progresse au lendemain de la chute des stocks amé…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, portés par la forte baisse des stocks de brut aux Etats-Unis annoncée mercredi par l'EIA...

    jeudi 02 juillet 2020 à 08:16

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est…

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de...

    mercredi 01 juillet 2020 à 21:32

    Le pétrole en hausse après la chute des stocks américains de…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont progressé mercredi, aidés par la baisse massive et bien plus importante que prévu des...

    mercredi 01 juillet 2020 à 19:34

    USA: les réserves de pétrole brut baissent bien plus que pré…

    New York: Les réserves de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé de 7,2 millions de barils la semaine dernière, dépassant largement les...

    mercredi 01 juillet 2020 à 15:41

    Pétrole: les exportations irakiennes au plus bas depuis des …

    Bagdad: L'Irak a exporté moins de 85 millions de barils de pétrole en juin, un plus bas depuis des années pour se...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite