Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York avant les stocks de brut

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole côté à New York se repliaient mercredi à l'ouverture dans des échanges peu fournis à l'entame d'une séance raccourcie, qui ne devrait être animée que par la publication hebdomadaire des stocks de brut aux Etats-Unis.
Vers 14h10 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février perdait 1,21 dollar sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'établir à 55,91 dollars.

La journée ne va pas être chargée, a souligné Carl Larry, de Frost & Sullivan. Nous allons voir à quel niveau seront les stocks officiels, au lendemain de l'annonce par l'American Petroleum Institute (API, principale fédération du secteur pétrolier) d'une hausse inattendue des réserves, ce qui a pu peser sur les cours.

Le département de l'Energie publiera ses chiffres à 15h30 GMT. Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones, les stocks de brut auraient baissé de 1,8 million de barils, tandis que les réserves d'essence auraient augmenté de 400.000 barils et les stocks de produit distillés auraient baissé de 900.000 barils.

La séance s'achèvera ensuite plus tôt qu'à l'habitude, à 18h30 GMT, et le marché restera fermé le lendemain pour Noël.

Depuis une semaine, le cours du pétrole brut change de direction à chaque séance, se maintenant sous le seuil des 60 dollars, alors qu'il a déjà perdu près de la moitié de sa valeur depuis la mi-juin.

Nous louvoyons entre des niveaux qui ne changent pas, sans véritable tendance à la hausse ou à la baisse, ce qui devrait continuer d'ici la fin de l'année , a souligné Carl Larry. Aujourd'hui, les cours se replient après une franche hausse hier, liée à la solidité de l'économie américaine.

Le prix du brut a en effet pris près de deux dollars mardi à New York, après une franche révision à la hausse du produit intérieur brut (PIB) américain, témoignant d'une croisssance de 5% au troisième trimestre.

Cependant le marché reste sous pression quant à la surabondance de l'offre après avoir fait face à un barrage de mauvaise nouvelles cette semaine avec notamment l'annonce de l'Arabie saoudite sur l'impossibilité de réduire leur production, même si les prix tombaient à 20 dollars le baril, a commenté Fawad Razaqzada, analyste chez Forex.com.

Les cours du pétrole ont été aidés ces derniers jours par des prises de bénéfices, mais les prix sont toujours sous pression à cause du manque de demande, a-t-il souligné.








Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York avant les stocks de brut

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 23 février 2018 à 21:26

Le pétrole progresse, influencé par la baisse des stocks amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en hausse vendredi, toujours influencés par...

vendredi 23 février 2018 à 16:05

Le pétrole temporise après avoir grimpé avec les stocks amér…

Londres: Les cours du pétrole bougeaient peu vendredi en cours d'échanges européens, temporisant après avoir grimpé en raison de stocks américains plus...

vendredi 23 février 2018 à 12:26

Le pétrole en léger repli après les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu vendredi en cours d'échanges européens après avoir bondi la veille à la suite de...

vendredi 23 février 2018 à 10:41

Parapétrolier: Schlumberger et Subsea 7 projettent une coent…

Oslo: Le leader mondial du secteur parapétrolier, le franco-américain Schlumberger, et son concurrent Subsea 7 ont dévoilé vendredi leur intention de former...

vendredi 23 février 2018 à 06:37

Le pétrole à la baisse en Asie

hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, après les gains enregistrés la veille grâce à...

jeudi 22 février 2018 à 21:39

Le pétrole soutenu par les exportations et les stocks améric…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont progressé jeudi à la clôture, soutenus par...

jeudi 22 février 2018 à 17:35

USA: baisse surprise des stocks de pétrole brut au 16/02

New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé aux Etats-Unis la semaine dernière selon des chiffres publiés jeudi par l'Agence américaine...

jeudi 22 février 2018 à 16:29

Le pétrole remonte un peu, le marché hésite avant les stocks…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant alors que les Etats-Unis publieront jeudi leurs...

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite