Menu
A+ A A-

L'Opep maintient sa demande de brut pour 2011

prix-du-petrole Vienne Vienne : L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a maintenu sa prévision de demande de brut pour 2011, jugeant que les tensions à la hausse et à la baisse sur le marché s'équilibraient, dans son rapport mensuel publié mercredi.

L'Opep a relevé très légèrement à 88,07 millions de barils/jour (mbj) sa prévision de demande de brut 2011, un chiffre en hausse de 0,14 mbj, "dans l'ensemble inchangé par rapport au rapport précédent", commente le cartel des douze producteurs.

"Les risques sont presque à l'équilibre concernant des mouvements à la hausse ou à la baisse", a indiqué l'Opep.

L'organisation évoque d'une part les effets du séisme dévastateur du 11 mars sur le Japon et les incertitudes de l'économie des Etats-Unis, et d'autre part la "vrombissante" économie chinoise, qui dépasse les attentes, comme l'Europe, mais dans une moindre mesure.

L'Opep a révisé son chiffre de demande de brut pour 2010 également, à 86,67 mbj, contre 86,5 mbj le mois précédent.

"L'hiver extrême semble avoir affecté la demande de brut... plus que prévu", a expliqué le cartel.

Les troubles au Moyen-Orient et en Afrique du Nord n'influencent pas tant la demande que les prix, le prix moyen du baril ayant atteint 118,09 dollars en avril, en hausse de 8,25 dollars par rapport au mois précédent, a relevé l'Opep.

Les barils de "light sweet crude" et de Brent ont atteint leur plus haut niveau depuis le début de la crise financière, à 110,04 USD et 123,10 USD le baril respectivement, a ajouté le cartel, qui y voit également l'effet d'une amélioration des attentes économiques.

La situation est cependant très volatile, des évolutions des prix à la baisse puis à la hausse ont été observées début mai, rendant difficile toute estimation sur les développements sur le marché.

La production du Moyen-Orient devrait rester stable, celle du sultanat d'Oman devant augmenter pour compenser les baisses de production en Syrie et au Yémen, a relevé l'Opep.

"Toutefois cette prévision pourrait être revue à la baisse dans les mois à venir, alors que des rapports suggèrent début mai que la moitié de la production (du Yémen) a été empêchée par des attaques sur les oléoducs et la situation politique", a noté le cartel.

Au sein des pays de l'Opep, la production devrait aussi rester stable, le déclin des productions libyenne et angolaise étant compensé par des hausses de production des autres pays, l'Arabie Saoudite et le Nigeria en tête.



Commenter L'Opep maintient sa demande de brut pour 2011


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 19 septembre 2019 à 21:40

    Le pétrole soutenu par les doutes sur le retour à la normale…

    Cours de clôture: Les prix du baril de brut ont terminé en légère hausse jeudi, soutenus par les doutes sur la capacité...

    jeudi 19 septembre 2019 à 13:10

    Le pétrole monte fortement, soutenu par l'évolution de la si…

    Londres: Les prix du pétrole montaient fortement jeudi en cours d'échanges européens, soutenus par l'information selon laquelle l'Arabie saoudite cherchait à acheter...

    jeudi 19 septembre 2019 à 10:46

    Le pétrole monte, soutenu par les tensions au Moyen-Orient

    Londres: Les prix du pétrole montaient jeudi en cours d'échanges européens, soutenus par les risques toujours présents au Moyen-Orient après l'attaque de...

    mercredi 18 septembre 2019 à 21:31

    Le pétrole recule face à un apparent apaisement de la situat…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse mercredi alors que l'Arabie saoudite a assuré d'un retour à la...

    mercredi 18 septembre 2019 à 19:52

    USA: les stocks de pétrole brut augmentent pour la 1e fois e…

    New York: Les stocks de pétrole brut ont légèrement augmenté la semaine dernière aux Etats-Unis selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence...

    mercredi 18 septembre 2019 à 17:54

    L'attaque d'Aramco « indéniablement commanditée par l'Iran »…

    Dubaï: Le ministère saoudien de la Défense a présenté mercredi des débris de drones et de missiles utilisés selon lui lors de...

    mercredi 18 septembre 2019 à 12:56

    Le pétrole baisse mais reste soutenu par le risque élevé en …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, alors que les investisseurs suivent de près l'évolution de l'approvisionnement...

    mercredi 18 septembre 2019 à 10:39

    Loukoïl met en garde contre l'achat de pétrole... sur Instag…

    Moscou: Le géant pétrolier russe Loukoïl a mis en garde ses clients contre de fausses offres d'achat de pétrole diffusées sur le...

    mardi 17 septembre 2019 à 21:46

    Suspendu à la production saoudienne, le pétrole se replie ap…

    Cours de clôture: Le prix du brut new-yorkais, qui avait flambé lundi après les attaques contre des infrastructures pétrolières en Arabie saoudite...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Dimanche 15 septembre 2019 Selon le ministre de l'Energie, le prince Abdoulaziz ben Salman, cité samedi par l'agence officielle SPA, 5,7 millions de barils par jour sont concernés par l'interruption partielle, soit près de la moitié de la production saoudienne, ou 5% du commerce quotidien mondial du pétrole.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite