Menu
A+ A A-

L'Opep maintient sa demande de brut pour 2011

prix-du-petrole Vienne Vienne : L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a maintenu sa prévision de demande de brut pour 2011, jugeant que les tensions à la hausse et à la baisse sur le marché s'équilibraient, dans son rapport mensuel publié mercredi.

L'Opep a relevé très légèrement à 88,07 millions de barils/jour (mbj) sa prévision de demande de brut 2011, un chiffre en hausse de 0,14 mbj, "dans l'ensemble inchangé par rapport au rapport précédent", commente le cartel des douze producteurs.

"Les risques sont presque à l'équilibre concernant des mouvements à la hausse ou à la baisse", a indiqué l'Opep.

L'organisation évoque d'une part les effets du séisme dévastateur du 11 mars sur le Japon et les incertitudes de l'économie des Etats-Unis, et d'autre part la "vrombissante" économie chinoise, qui dépasse les attentes, comme l'Europe, mais dans une moindre mesure.

L'Opep a révisé son chiffre de demande de brut pour 2010 également, à 86,67 mbj, contre 86,5 mbj le mois précédent.

"L'hiver extrême semble avoir affecté la demande de brut... plus que prévu", a expliqué le cartel.

Les troubles au Moyen-Orient et en Afrique du Nord n'influencent pas tant la demande que les prix, le prix moyen du baril ayant atteint 118,09 dollars en avril, en hausse de 8,25 dollars par rapport au mois précédent, a relevé l'Opep.

Les barils de "light sweet crude" et de Brent ont atteint leur plus haut niveau depuis le début de la crise financière, à 110,04 USD et 123,10 USD le baril respectivement, a ajouté le cartel, qui y voit également l'effet d'une amélioration des attentes économiques.

La situation est cependant très volatile, des évolutions des prix à la baisse puis à la hausse ont été observées début mai, rendant difficile toute estimation sur les développements sur le marché.

La production du Moyen-Orient devrait rester stable, celle du sultanat d'Oman devant augmenter pour compenser les baisses de production en Syrie et au Yémen, a relevé l'Opep.

"Toutefois cette prévision pourrait être revue à la baisse dans les mois à venir, alors que des rapports suggèrent début mai que la moitié de la production (du Yémen) a été empêchée par des attaques sur les oléoducs et la situation politique", a noté le cartel.

Au sein des pays de l'Opep, la production devrait aussi rester stable, le déclin des productions libyenne et angolaise étant compensé par des hausses de production des autres pays, l'Arabie Saoudite et le Nigeria en tête.



Commenter L'Opep maintient sa demande de brut pour 2011


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 20 juin 2019 à 21:19

    Entraîné par les tensions entre Washington et Téhéran, le pé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé en forte hausse jeudi, portés par une escalade des tensions entre les Etats-Unis...

    jeudi 20 juin 2019 à 17:07

    Le pétrole s'envole après un tweet de Trump évoquant une 'én…

    New York: Les cours du pétrole ont bondi jeudi en cours de séance après un tweet du président américain affirmant que l'Iran...

    jeudi 20 juin 2019 à 15:42

    Total annonce la suppression de 200 emplois au Danemark

    Copenhague: Le groupe pétrolier Total a annoncé jeudi la suppression de 200 postes sur 1500 au Danemark à cause d'un redéploiement de...

    jeudi 20 juin 2019 à 12:14

    Le pétrole bondit, l'Iran affirme avoir abattu un drone amér…

    Londres: Les prix du pétrole bondissaient jeudi en cours d'échanges européens alors que l'Iran a annoncé avoir abattu un "drone espion américain...

    jeudi 20 juin 2019 à 04:06

    Le pétrole orienté à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi, portés par les espoirs de prolongation des quotas de production de l'Opep...

    mercredi 19 juin 2019 à 21:52

    Le pétrole recule au lendemain d'un bond, malgré la baisse d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé mercredi malgré une baisse des stocks de brut américains, se repliant au...

    mercredi 19 juin 2019 à 17:02

    USA: les stocks de pétrole brut chutent, le cours rebondit

    New York: Les stocks de pétrole brut et de produits raffinés ont reculé la semaine dernière aux Etats-Unis davantage qu'anticipé par les...

    mercredi 19 juin 2019 à 12:15

    Le pétrole recule un peu, l'Opep+ s'accorde sur une date de …

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens dans un marché paisible, à moins de deux semaines de la...

    mercredi 19 juin 2019 à 05:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé, mercredi en Asie, après le net rebond de la veille, lié notamment aux...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 5 juin 2019 Le baril de WTI pour livraison en juillet, référence américaine, a perdu 1,80 dollar, à 51,68 dollars, à son plus bas depuis la mi-janvier.
    Le baril a perdu plus de 20% sur les six dernières semaines.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite