Menu
A+ A A-

Les prix du pétrole marquent une pause à New York après leur flambée

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole ont ouvert en léger recul mardi à New York, reprenant leur souffle après leur envolée de la semaine précédente, dans un marché qui restait suspendu à l'évolution de la situation en Egypte.
Vers 13H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en août perdait 38 cents, à 102,76 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Victimes d'un premier accès de faiblesse lundi, les cours de l'or noir coté à New York poursuivaient leur mouvement de pause, après s'être appréciés de près de 7% au cours de la semaine dernière.

Le marché a été pris d'un coup de vertige après une telle envolée du WTI en particulier et cherche à consolider ses gains et procéder à quelques prises de bénéfices, a expliqué Matt Smith, de Schneider Electric.

L'escalade des violences en Egypte retenait toujours l'attention des opérateurs mais les craintes d'un risque immédiat pour l'approvisionnement en brut dans la région perdent un peu de leur intensité, a noté quant à lui Phil Flynn, de Price Futures Group.

Une guerre civile ou des attaques terroristes pourraient mettre en péril l'acheminement de brut à travers le Canal de Suez mais la probabilité que cela se produise est perçue comme moindre ce matin, a-t-il estimé.

La situation restait toutefois très tendue sur place après la mort de plus de 50 personnes au Caire lundi au cours d'une manifestation de soutien au président renversé Mohamed Morsi, en dépit de la promesse dans la nuit de lundi à mardi de la tenue d'élections législatives avant fin 2013 par les nouvelles autorités égyptiennes.

Si l'Égypte n'exporte pas de pétrole, le pays dispose, en plus du canal de Suez, d'un important réseau d'oléoducs et se situe au coeur de l'acheminement du brut d'Afrique du Nord et de la région du Golfe.

Les risques d'approvisionnement en Libye s'affaiblissaient eux aussi après le redémarrage de la production de pétrole dans un champ de quelque 350.000 barils par jour un temps interrompue en raison d'un conflit salarial, ont souligné les experts de Commerzbank.

En temps normal, la Libye produit près de 1,6 million de barils par jour (mbj), soit environ 2% de la production mondiale.

Les perspectives de recul des cours du brut étaient cependant limitées par l'anticipation d'une nouvelle baisse des réserves de brut aux Etats-Unis à la veille de la sortie d'un rapport hebdomadaire des autorités américaines, a relevé M. Smith.

Surprenant le marché, le département américain de l'Energie avait fait part la semaine dernière d'un plongeon de plus de 10 millions de barils de ces stocks.

Commenter Les prix du pétrole marquent une pause à New York après leur flambée


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:40

    Le pétrole continue de monter en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse en Asie vendredi après avoir dégringolé pendant un moment mais restaient sous pression du...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite