Menu
A+ A A-

Les prix du pétrole marquent une pause à New York après leur flambée

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole ont ouvert en léger recul mardi à New York, reprenant leur souffle après leur envolée de la semaine précédente, dans un marché qui restait suspendu à l'évolution de la situation en Egypte.
Vers 13H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en août perdait 38 cents, à 102,76 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Victimes d'un premier accès de faiblesse lundi, les cours de l'or noir coté à New York poursuivaient leur mouvement de pause, après s'être appréciés de près de 7% au cours de la semaine dernière.

Le marché a été pris d'un coup de vertige après une telle envolée du WTI en particulier et cherche à consolider ses gains et procéder à quelques prises de bénéfices, a expliqué Matt Smith, de Schneider Electric.

L'escalade des violences en Egypte retenait toujours l'attention des opérateurs mais les craintes d'un risque immédiat pour l'approvisionnement en brut dans la région perdent un peu de leur intensité, a noté quant à lui Phil Flynn, de Price Futures Group.

Une guerre civile ou des attaques terroristes pourraient mettre en péril l'acheminement de brut à travers le Canal de Suez mais la probabilité que cela se produise est perçue comme moindre ce matin, a-t-il estimé.

La situation restait toutefois très tendue sur place après la mort de plus de 50 personnes au Caire lundi au cours d'une manifestation de soutien au président renversé Mohamed Morsi, en dépit de la promesse dans la nuit de lundi à mardi de la tenue d'élections législatives avant fin 2013 par les nouvelles autorités égyptiennes.

Si l'Égypte n'exporte pas de pétrole, le pays dispose, en plus du canal de Suez, d'un important réseau d'oléoducs et se situe au coeur de l'acheminement du brut d'Afrique du Nord et de la région du Golfe.

Les risques d'approvisionnement en Libye s'affaiblissaient eux aussi après le redémarrage de la production de pétrole dans un champ de quelque 350.000 barils par jour un temps interrompue en raison d'un conflit salarial, ont souligné les experts de Commerzbank.

En temps normal, la Libye produit près de 1,6 million de barils par jour (mbj), soit environ 2% de la production mondiale.

Les perspectives de recul des cours du brut étaient cependant limitées par l'anticipation d'une nouvelle baisse des réserves de brut aux Etats-Unis à la veille de la sortie d'un rapport hebdomadaire des autorités américaines, a relevé M. Smith.

Surprenant le marché, le département américain de l'Energie avait fait part la semaine dernière d'un plongeon de plus de 10 millions de barils de ces stocks.

Commenter Les prix du pétrole marquent une pause à New York après leur flambée


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite