Menu
A+ A A-

Léger repli du pétrole à l'ouverture à New York

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole refluaient lundi à l'ouverture à New York, dans le sillage des places boursières européennes, inquiètes des taux de plus en plus élevés que l'Italie se trouve contrainte d'accepter pour s'endetter.

Vers 14H10 GMT, sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" pour livraison en décembre s'échangeait à 98,26 dollars, en baisse de 73 cents par rapport à vendredi.

"L'optimisme est refroidi une fois de plus par la zone euro", a relevé Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

Les cours ont atteint dans les échanges électroniques 99,69 dollars, niveau inédit depuis la fin juillet, avant de battre en retraite.

Ils avaient été d'abord soutenus, comme l'ensemble des places financières, par la démission, pendant le week-end, du chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi.

Dimanche soir, l'ex-commissaire européen Mario Monti, un économiste respecté des marchés, a été chargé de former un gouvernement et menait lundi des consultations.

Mais les Bourses européennes sont ensuite reparties en baisse, revenant à une posture plus prudente, d'autant que Rome a procédé à une émission de dette à des taux très élevés (plus de 6% pour des titres à 5 ans).

L'euro a suivi le mouvement, renforçant le dollar, mouvement qui tend à rendre le brut moins intéressant pour les acheteurs munis d'autres devises.

"Le marché pétrolier suit le dollar", a constaté Phil Flynn, de PFG Best.

Par ailleurs, "comme l'Europe semble stabilisée, on recommence à regarder l'offre et la demande", a-t-il observé.

"Le fioul de chauffage figure parmi les principaux facteurs qui ont influé ces derniers temps sur les prix des produits pétroliers. Or les températures prévues sont relativement douces" aux Etats-Unis dans les jours à venir, "ce qui enlève une partie de la pression sur le brut", a-t-il expliqué.

Les stocks de produits distillés, qui incluent le fioul de chauffage, sont très faibles alors que la période hivernale approche, ce qui soutient les prix. Mais avec les températures douces qui s'annoncent, la demande devrait rester limitée à court terme.

jq



(AWP / 14.11.2011 15h40)


Commenter Léger repli du pétrole à l'ouverture à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite