Menu
A+ A A-

⚡ Excès d’électricité : nécessité du gaz naturel d’appoint

Europe: Des plongeons de prix de l'électricité tirent le prix du MWh jusqu’à 0 euros, voire moins... La cause provient de la hausse de la quantité de production via les renouvelables au fil du temps.
Le graphique ci-dessous montre la part de production par source d’énergie, dans l’UE.

L’éolien dépasse à présent le charbon et le gaz. Le solaire approche du niveau du charbon. La part du nucléaire baisse au fil des années.

Lors des baisses de prix en-dessous de 0 euros, les producteurs paient de frais au réseau sur l’excès de production !

Des prix négatifs créent plus de coûts pour le secteur de l'électricité et le réseau de distribution.

En principe, les baisses de prix réduisent la production. Par contre, la baisse de production de courant, et la remise en marche des centrales, entraînent aussi des coûts.

▶️ Explique un économiste à La Croix :
[Il] est parfois plus coûteux, voire compliqué, d’arrêter une installation pour la redémarrer ensuite. Dans certains cas, il est plus rentable de payer pour continuer à produire

Le graphique ci-dessous montre l’évolution du prix du courant (pour le marché du gros) sur un mois.

Les prix chutent à 0 euros, au cours de fins de semaines. Ils plongent en particulier la journée du 12 mai (le dimanche après l’Ascension, jour de congés à travers le continent).

Le plongeon a lieu en raison d’une chute de la demande du courant, partout dans la zone.

🛢️ Dossier gratuit sur l'énergie

L'auteur, Henry Bonner, propose un dossier spécial gratuit sur la situation des sociétés de pétrole. 

Saisissez votre email pour le recevoir gratuitement.

Les prix en-dessous de 0 euros - des excès de production par rapport aux capacités de distribution et de consommation du réseau - arrivent avec de plus en plus de fréquence. Ils signalent une surproduction par rapport à la demande - et des coûts pour le réseau (le courant a une valeur négative sur le marché).

▶️ La Croix :
Avec la montée en puissance des énergies renouvelables intermittentes, il y a de plus en plus de périodes où les prix de l’électricité passent en dessous de zéro euro. En avril, le phénomène a ainsi été observé tous les week-ends, en France comme chez nos voisins. La situation inquiète les grands acteurs du marché.

Les surcoûts pour le réseau, avec les périodes d’excès de production, tirent les factures d’électricité vers le haut… en dépit de prix - en théorie - de moins de 0 euros !

Des chercheurs en Allemagne, à l’université de Nuremberg, prévoient des hausses du prix du courant pour le consommateur.

▶️ Rapporte Clean Energy Wire :
Tandis que le coût moyen de la production de l’éolien, du solaire photovoltaïque, et d’autres renouvelables (en coûts équivalents estimés), sont en baisse au fil des années, des facteurs tels que l'intermittence de la production, et la production d’appoint lors du manque d’éolien et de solaire, signifient qu’un réseau fiable d’électricité va coûter au moins aussi cher qu’actuellement.

Les excès de production de courant - une forme de surcoût pour le réseau - font partie des raisons à la hausse des prix de l'électricité en cours.

Par contre, les variations de la production des renouvelables créent plus de demande pour des centrales d’appoint - dont le gaz naturel.

▶️ BeyondFossilFuels :
Des projets de construction de 72 Gigawatts de nouvelles centrales d’électricité à gaz vont augmenter les capacités de production d’électricité via le gaz naturel de 27 % sur la prochaine décennie. L’Italie, le Royaume-Uni, et l’Allemagne sont les trois premiers pays en termes de capacités de gaz naturel existantes, et en cours de construction.

En Allemagne, la production d'électricité par le charbon et le nucléaire baisse d'environ 14 GW depuis 2019. Par contre, la consommation de gaz naturel grimpe 5 GW sur la période !

Les excès de production d’électricité créent un problème pour la plupart des sources d’électricité.

En effet, les prix du courant de 0 euros ou mois créent des pertes pour les producteurs, et des coûts pour le réseau.

Le gaz naturel, grâce à la flexibilité des centrales, tient peut-être la solution contre les excès et pénuries de la production des renouvelables.

Henry Bonner a mis au point un dossier spécial gratuit au sujet de la situation dans les sociétés de pétroleIl écrit aussi au quotidien sur la Bourse et l’investissement (avec de l’analyse de la politique et sujets d’économie).

🔎 Vous pouvez tout recevoir gratuitement en rentrant votre adresse mail sur ce lien ou via le formulaire ci-dessus.



(c) Henry Bonner avec Prixdubaril.com

Commenter ⚡ Excès d’électricité : nécessité du gaz naturel d’appoint



    Communauté prix du baril


    Les notes d'Henry Bonner

    lundi 17 juin 2024

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole et du gaz

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de gaz, en Argentine...

    mardi 11 juin 2024

    🔥 Gaz naturel : hausse malgré l’arrivée du solaire

    Paris: Le prix du baril de pétrole baisse depuis avril, sous l’effet d’un ralentissement des économies dans le monde, en particulier aux États-Unis...

    mardi 28 mai 2024

    🇫🇷 Fuite de TotalEnergies : gain pour le titre

    France: Le président critique TotalEnergies pour le projet de départ de la société vers les États-Unis…

    samedi 18 mai 2024

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien plus d’investissements dans les renouvelables et réseaux d’électricité...

    lundi 13 mai 2024

    🇫🇷 Engie : 3 milliards d’euros d'investissements à risque dans le biogaz

    Energie: Engie, le distributeur d’énergies, vient d’acheter deux centrales à biogaz, et passe ainsi la barre de 1 TWh de production de biogaz. Il a un objectif de plus de 10...

    mercredi 20 mars 2024

    📈 111 milliards $ de distributions par les majors : vers plus de superprofits

    Compagnies pétrolières: Selon Reuters, les distributions de bénéfices et rachats de parts par les majors du pétrole - BP, Chevron, Exxon, Shell, et TotalEnergies -, en 2023, dépassent les montants...

    lundi 12 février 2024

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les...

    lundi 05 février 2024

    🔥 Blocage du gaz naturel liquide

    Analyse: La lutte contre les énergies fossiles - en particulier le pétrole et le gaz - reprend après un peu de pause en raison de la crise des énergies, et...

    vendredi 22 septembre 2023

    📈 Pétrole au-dessus de 90 $ : aubaine des producteurs

    Paris: Le pétrole remonte au-dessous des 90 $ le baril. Les producteurs de pétrole connaissent les 3 meilleures années de ce siècle, et peut-être de tout temps.

    Toutes les notes d'Henry Bonner

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 2025, sous les 60 dollars

    Le jeudi 13 juin 2024

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole d'ici 2025, anticipant que le prix du baril de Brent descendra à 60 dollars, soit une diminution de plus de 20 % par rapport aux prévisions actuelles.

    Lire la suite

    🔎 Le Pic pétrolier approche: comment éviter le chaos d'une pénurie mondiale de pétrole ?

    Le mercredi 08 mars 2023

    Le pic pétrolier est un sujet d'une importance cruciale pour notre avenir énergétique. Il se réfère au moment où la production de pétrole mondiale atteint son sommet avant de décliner de manière irréversible. La question de savoir si nous sommes en train de manquer de pétrole est étroitement liée à ce concept.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite