Menu
A+ A A-

Nette hausse du brut à l'ouverture à New York

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole montaient mercredi à l'ouverture à New York, à la faveur d'un regain d'optimisme sur les marchés financiers vis-à-vis des questions de dette et sur fond d'attentes de baisse des stocks de brut aux Etats-Unis.

Vers 13H10 GMT, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en août s'échangeait à 98,86 dollars, en hausse de 1,36 dollar par rapport à la veille.

Après avoir pris 1,50 dollar la veille, les cours continuaient d'être tirés vers le haut par le climat positif qui régnait sur les marchés financiers.

"Il semble qu'il y ait des progrès au Congrès des Etats-Unis en vue d'un accord sur la dette, les sociétés publient de bons résultats et, en Europe des dirigeants grecs ont déclaré qu'ils s'attendaient à voir une solution adoptée (jeudi) sur la dette grecque", a énuméré Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Conséquence de l'accumulation de ces facteurs: les marchés boursiers, baromètres de l'optimisme des investisseurs quant à la conjoncture économique et donc à la demande de pétrole, étaient orientés en hausse. A l'inverse, le dollar, valeur refuge, se dépréciait, rendant le brut plus intéressant pour les acheteurs munis d'autres devises.

Les intervenants des marchés pétroliers attendaient par ailleurs la publication, prévue à 14H30 GMT, des statistiques hebdomadaires du gouvernement américain sur les réserves pétrolières.

Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires anticipent une baisse de de 1,4 million de barils des stocks de brut.

Mais l'American Petroleum Institute, fédération industrielle qui recueille ses propres données, a fait état d'un recul de plus de 5 millions de barils, "ce qui a apporté un soutien aux cours du pétrole", a relevé Andy Lipow.

Pour les analystes de Commerzbank cependant, avec le recours aux réserves stratégiques annoncé fin juin par les pays membres de l'Agence internationale de l'Energie, dont les Etats-Unis, "30 millions de barils arrivent sur le marché américain, ce qui devrait se traduire par une augmentation des réserves dans les semaines à venir".

Les analystes s'attendent à une baisse de 200'000 barils des stocks d'essence et à une hausse de 1,2 millions de barils de ceux de de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage).

tt



(AWP / 20.07.2011 15h41)


Commenter Nette hausse du brut à l'ouverture à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    mardi 13 novembre 2018 à 16:22

    Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

    mardi 13 novembre 2018 à 14:12

    Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

    Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:23

    L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:20

    Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:02

    Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

    Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

    mardi 13 novembre 2018 à 09:24

    Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

    Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite