Menu
A+ A A-

Le pétrole recule à nouveau, l'économie inquiète, le Proche-Orient pèse moins

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole se sont de nouveau repliés mardi, un reflet des préoccupations du marché quant à la trajectoire de l'économie mondiale, tandis que la situation au Proche-Orient semble contenue, pour l'heure.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre a perdu 1,95%, pour clôturer à 88,07 dollars.

Son équivalent américain, le West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) de même échéance, a lui cédé 2,04%, à 83,74 dollars. En trois séances, le WTI a perdu plus de 6%.

"Le mouvement correspond à la vision d'un conflit localisé", qui ne s'étend pas, a commenté, dans une note, Daniel Ghali, de TD Securites, au sujet de la guerre entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas.

🇮🇱 Les troupes israéliennes restent stationnées à la frontière de la bande de Gaza, où elles sont positionnées depuis plusieurs jours, attendant l'ordre d'une offensive destinée à "écraser" le Hamas, selon le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Le marché a également relevé une stabilisation de la situation à la frontière entre Israël et le Liban, après des hostilités entre l'armée israélienne et des combattants du mouvement chiite pro-Iranien Hezbollah.

"Cela écarte la menace d'un conflit entre l'Iran et les États-Unis", estime Robert Yawger, de Mizuho.

🇮🇷 Pour Daniel Ghali, les opérateurs appréhendent moins, par ailleurs, le resserrement du maillage des sanctions contre l'Iran, qui pourrait être compensé par l'utilisation des capacités excédentaires de plusieurs acteurs majeurs du golfe Persique.


🇪🇺 Les cours ont également été orientés par une série de mauvais indicateurs d'activité PMI, en particulier en Europe, selon Robert Yawger.

En Allemagne, l'indice HCOB tous secteurs confondus pour octobre est ressorti à 45,8 points, soit nettement en-deçà des 46,7 annoncés par les économistes. Un chiffre inférieur à 50 témoigne d'une contraction de l'activité.

Outre l'Allemagne, qui connaît son quatrième mois de contraction d'affilée, l'activité s'est aussi repliée en France, au Royaume-Uni, en Australie ou au Japon.

"Et vous avez tous les patrons, les banquiers, les gérants de hedge funds (fonds alternatifs) qui vous disent à quel point l'économie va souffrir", souligne M. Yawger. "Ça n'aide pas".

Le PDG de la banque JPMorgan Chase a ainsi appelé mardi à la "prudence quant à ce qui pourrait se produire l'an prochain".

L'or noir pâtissait aussi des anticipations du marché quant au rapport de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), attendu mercredi, pour lequel il projette une augmentation sensible des stocks de brut.

(c) AFP

Commenter Le pétrole recule à nouveau, l'économie inquiète, le Proche-Orient pèse moins



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    jeudi 16 mai 2024 à 12:15

    Le pétrole pris entre baisse des stocks et révision de crois…

    Londres: Le pétrole restait stable jeudi, pris entre repli de l'inflation et des stocks de brut aux Etats-Unis, et un tassement attendu...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:25

    Le pétrole monte et poursuit son mouvement de balancer, aidé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse, mercredi, poursuivant leur mouvement de balancier observé depuis deux semaines, stimulés par...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:20

    🛢️ Baisse plus importante qu'attendu des stocks de brut

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière, soit nettement plus...

    mercredi 15 mai 2024 à 13:28

    Les pétroliers estiment que le monde aura longtemps besoin d…

    Paris: Les patrons de Totalenergies, Exxonmobil et Qatarenergy réunis au Forum économique du Qatar ont assuré mercredi que le monde aura besoin...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    🔎 Société de pétrole : l’histoire d’un retour de 208 fois son argent en 20 ans

    Le vendredi 03 mars 2023

    Analyse: Une manière de regarder les actions en Bourse est au travers de la courbe classique d’une action.Mais il existe une autre manière qui peut vous permettre de voir les chances d’une autre façon. Cette approche peut nous permettre de mieux comprendre la performance de certaines actions dans le pétrole.

    Lire la suite