Menu
A+ A A-

Le pétrole poursuit son repli, effrayé par l'inflation et son impact sur la demande

cours de clôture du petroleDemande: Les cours du pétrole ont enchaîné une troisième séance de baisse consécutive mercredi, étouffés par la pression persistante de l'inflation et son impact sur la demande mondiale d'or noir.
New York - Les cours du pétrole ont enchaîné une troisième séance de baisse consécutive mercredi, étouffés par la pression persistante de l'inflation et son impact sur la demande mondiale d'or noir.

Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre a reculé de 1,91%, pour clôturer à 92,45 dollars.

Celui du baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, pour livraison en novembre, a perdu 2,32%, à 87,27 dollars.

Les cours étaient partis ostensiblement dans le vert en première partie de séance, avant que la publication d'un indicateur américain ne renverse la tendance.

Les prix à la production ont augmenté de 0,4% sur un mois en septembre aux États-Unis, soit davantage que les 0,2% attendus par les économistes. "Cela ne va faire que renforcer la résolution de la Fed (banque centrale américaine) à monter ses taux de 1,25 point de pourcentage d'ici la fin de l'année", ont réagi les économistes d'Oxford Economics, ce qui porterait la fourchette de taux entre 4,25% et 4,50%.

La perspective d'une poursuite du resserrement monétaire brutal de la Fed fait craindre pour la trajectoire de l'économie américaine et mondiale.

Les banquiers centraux "insistent sur le fait qu'ils vont rester agressifs (sur le plan monétaire), ce qui va contracter la demande de brut pour faire de l'essence et du gazole", a expliqué Robert Yawger, de Mizuho.


"Tout est lié aux craintes de récession", selon l'analyste, qui prévient que si l'indice de prix à la consommation américain CPI, attendu jeudi, ressortait lui aussi au-dessus des attentes, "ce pourrait être la même chose (pour les cours), avec un point d'exclamation".

Pour Sophie Lund-Yates, d'Hargreaves Lansdown, la révision en baisse de l'estimation de croissance mondiale pour 2023 du Fonds monétaire international (FMI), de 2,9% à 2,7%, "a injecté de la peur sur le marché du pétrole, une récession garantissant une réduction de la demande d'or noir".

La mélodie a été reprise par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui a abaissé, qui a abaissé de 500.000 barils par jour sa prévision de croissance de la demande de brut pour 2022 et de près de 400.000 barils pour 2023.

Pour justifier cette révision, l'Opep a mentionné la politique zéro-Covid de la Chine, les "défis économiques" auxquels fait face l'Europe et "des pressions inflationnistes dans d'autres économies".

"Sur une échelle de dix ans, les prix du pétrole sont encore raisonnablement élevés, en particulier si on les compare avec les points bas de la pandémie", a rappelé Sophie Lund-Yates. Dès lors, selon l'analyste, "il reste encore beaucoup de chemin avant d'atteindre un plancher" pour les cours.

(c) AFP

Commenter Le pétrole poursuit son repli, effrayé par l'inflation et son impact sur la demande



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    jeudi 11 avril 2024 à 10:35

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    mercredi 10 avril 2024 à 20:55

    Le pétrole en hausse malgré le bond des stocks et l'inflatio…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré un gain, mercredi, la menace d'une escalade entre Iran et Israël l'emportant sur...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite