Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse, essoufflement de la demande d'essence aux États-Unis

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé mercredi sur un marché que le ralentissement de la consommation d'essence aux États-Unis a fait tiquer, alors qu'un membre du gouvernement Biden a dit espérer un nouveau geste de l'Arabie saoudite.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en août a perdu 1,45%, pour clôturer à 116,26 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), également avec échéance en août, a lui cédé 1,77%, à 109,78 dollars.

Les opérateurs ont été marqués par le léger fléchissement de la demande d'essence aux États-Unis, qui est ressorti en-deçà du seuil symbolique de 9 millions de barils par jour ces deux dernières semaines, selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).

Beaucoup d'analystes guettent un ralentissement de la consommation de carburant, qui résulterait du niveau historiquement élevé des prix de l'essence et du gasoil.

La petite inflexion enregistrée ces deux dernières semaines intervient alors que vient de démarrer la saison estivale, qui voit traditionnellement la demande accélérer aux États-Unis.

"C'est une petite déception", a commenté Phil Flynn, de Price Futures Group, pour qui les cours ont aussi réagi à la montée en régime des raffineries américaines, qui utilisent désormais 95% de leurs capacités, contre 93,7% il y a deux semaines.

"Ca va être difficile de maintenir ces niveaux" d'utilisation, a estimé l'analyste. "Plus vous faites tourner à fond, plus la probabilité d'un incident augmente", a-t-il fait valoir, ce qui amputerait les capacités d'autant.


Pour Phil Flynn, le coup de mou des cours, qui s'étaient longtemps affichés en hausse mercredi, est aussi, pour partie, attribuable au franchissement de seuils techniques, qui ont agi comme facteurs de résistance.

En outre, à l'approche du week-end férié du 4 juillet (fête nationale américaine), "beaucoup de gens réduisent leurs positions", a-t-il expliqué.

Les traders ont aussi prêté attention aux déclarations du conseiller à la sécurité énergétique du département d'État américain, Amos Hochstein, qui a dit espérer que l'Arabie saoudite fasse un nouveau geste pour soulager les cours de l'or noir.

L'engagement, le mois dernier, de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses alliés de l'accord OPEP+ de relever davantage que prévu leur production, a constitué un "changement d'attitude majeur", a dit le responsable lors d'un entretien à Bloomberg Television.

Tous les observateurs s'attendent à ce que le groupe OPEP+ s'entende sur une hausse identique pour août, soit 648.000 barils supplémentaires par jour, lors de sa réunion de jeudi.

Le président américain Joe Biden doit se rendre en Arabie saoudite mi-juillet.

Plusieurs responsables ont assuré, ces derniers jours, que le royaume ne disposait désormais plus que d'une très faible marge d'utilisation supplémentaire de ses capacités.

(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse, essoufflement de la demande d'essence aux États-Unis



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 22 avril 2024 à 21:29

    Le pétrole en légère baisse, la prime de risque géopolitique…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi, les inquiétudes concernant une escalade entre l'Iran et Israël s'estompant après...

    lundi 22 avril 2024 à 15:00

    ⛽️ Les prix des carburants se stabilisent, le diesel baisse

    Carburants: Les prix de l'essence se stabilisaient la semaine passée alors que le diesel était en baisse. Pour sa part, la moyenne des cours...

    lundi 22 avril 2024 à 11:50

    Le pétrole se replie, la prime de risque géopolitique baisse

    Londres: Les prix du pétrole commençaient la semaine en baisse lundi, les inquiétudes concernant une escalade entre l'Iran et Israël s'estompant en...

    vendredi 19 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole en légère hausse, prudence avant un week-end ince…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse modérée, vendredi, les opérateurs prenant des précautions en prévision d'un week-end...

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    🔎 Société de pétrole : l’histoire d’un retour de 208 fois son argent en 20 ans

    Le vendredi 03 mars 2023

    Analyse: Une manière de regarder les actions en Bourse est au travers de la courbe classique d’une action.Mais il existe une autre manière qui peut vous permettre de voir les chances d’une autre façon. Cette approche peut nous permettre de mieux comprendre la performance de certaines actions dans le pétrole.

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite