Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole se replie, sans grande actualité

prix du petrole NYC/Cours de clôtureWTI-BRENT/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont baissé lundi, les investisseurs prenant leurs précautions en l'absence d'actualité déterminante sur les perspectives de réduction de l'offre à travers le monde.
Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a cédé 53 cents à 52,65 dollars sur le contrat pour livraison en mai au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le cours du baril de Brent de la mer du Nord a perdu 53 cents à 55,36 dollars sur le contrat pour livraison en juin à l'Intercontinental Exchange (ICE), les échanges étant considérablement réduits par le lundi de Pâques.

"Il n'y a rien eu de vraiment particulier", a résumé Kyle Cooper, de IAF Advisors. "C'est juste un repli après une belle avancée."

Après un trou d'air en mars, sur fond de doutes sur les chances d'une résorption de l'offre, les cours du pétrole ont enregistré un excellent début avril, mais il marquent le pas depuis quelques séances.

"Une telle correction est normale après une bonne performance", a insisté M. Cooper.

Les cours ont même tenté une incursion dans le vert peu après l'ouverture à New York, mais elle n'a pas duré et la prudence a finalement prévalu.

Parmi les moteurs possibles lundi, les cours du pétrole ont bénéficié "de chiffres meilleurs que prévu sur la croissance chinoise au premier trimestre", a remarqué dans une note Tim Evans de Citi.

La Chine, premier importateur mondial de pétrole, a enregistré une accélération de sa croissance trimestrielle, portée par un essor des investissements, et la production industrielle a notamment bondi.

Production américaine


Autre facteur favorable sur le marché, "une confiance de plus en plus générale quant au fait que les baisses de production par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) seront suffisantes" pour rééquilibrer le marché, a noté M. Evans.

Le cartel et ses partenaires, comme la Russie, s'imposent depuis janvier des plafonds de production, dont l'application est au moins prévu jusqu'à la mi-2017.

Certes, "le marché fait face aux incertitudes sur une prolongation des quotas de l'OPEP", mais "le ministre iranien du Pétrole s'est prononcé ce week-end pour une prolongation et a rapporté qu'il en allait de même pour la majorité des membres", a rapporté James Williams, de WTRG Economics. "Donc c'est encourageant."

Les observateurs évoquaient aussi les déclarations optimistes d'Aramco, le géant pétrolier saoudien, sur le rééquilibrage du marché, Ryad étant l'acteur principal de l'OPEP et le fer de lance des accords de limitation de la production.

"Mais chaque semaine, on prend aussi connaissance d'une nouvelle hausse de la production américaine", a nuancé M. Williams, y voyant un élément peu encourageant pour l'OPEP et ses partenaires.

Jeudi encore, le groupe Baker Hughes a fait état d'une hausse hebdomadaire du nombre de puits en activité aux Etats-Unis, un indicateur avancé de la production.

"La tendance à la hausse des forages américains, comme de la production, continue à ralentir le rythme du rééquilibrage du marché mondial", a prévenu M. Evans.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 septembre 2018 à 07:38

Le pétrole sans direction claire en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions opposées, dans la foulée de critiques du président américain Donald Trump contre...

jeudi 20 septembre 2018 à 21:08

Le pétrole lesté par les critiques de Trump contre l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, affectés entre autres par les critiques du président américain Donald...

jeudi 20 septembre 2018 à 17:37

Pétrole: les américains Chevron et Exxon rejoignent une init…

Paris: Les géants pétroliers américains Chevron et ExxonMobil ont rejoint jeudi une initiative d'entreprises du secteur pour lutter contre le changement climatique.

jeudi 20 septembre 2018 à 16:07

Le pétrole recule, Trump tempête contre l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a repris ses critiques...

jeudi 20 septembre 2018 à 14:06

Trump exige de l'Opep une réduction immédiate des prix du pé…

Washington: Le président américain Donald Trump a exhorté jeudi l'Organisation des pays exportateurs de pétrole à faire baisser "maintenant" les prix du...

jeudi 20 septembre 2018 à 14:03

Dossier Eni/Shell de corruption au Nigeria: deux premières c…

Milan: Une juge de Milan a prononcé jeudi les deux premières condamnations dans un dossier de corruption présumée au Nigeria impliquant les...

jeudi 20 septembre 2018 à 12:16

Le pétrole monte un peu, le marché reprend son souffle

Londres: Les prix du pétrole montaient très légèrement jeudi en cours d'échanges européens après deux séances de hausse marquée dans un marché...

jeudi 20 septembre 2018 à 10:52

Le Premier ministre Français "assume" la hausse de…

Paris: Le Premier ministre Edouard Philippe a dit jeudi "assumer" la hausse des taxes sur les carburants prévue en 2019, jugeant nécessaire...

jeudi 20 septembre 2018 à 05:41

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper en Asie jeudi, portés par un net repli des stocks de brut aux Etats-Unis...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Tensions géopolitiques : le pétrole profite d’une accalmie pour se refaire une santé

Le lundi 17 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Depuis le 14 août où il a enregistré son niveau le plus bas sur les deux derniers mois, il a été constaté une légère reprise du cours de l’or noir sur les différents marchés. En cause, l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin, ainsi que la baisse des craintes au sujet des devises émergentes.

Lire la suite

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite