Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York malgré les attentes d'une baisse des stocks

prix du petrole stocksNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse mercredi à New York, les attentes d'une baisse des stocks de brut aux Etats-Unis ne suffisant pas à dissiper le sentiment négatif du marché face à la surabondance de l'offre.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre perdait 47 cents à 42,15 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les investisseurs attendaient pourtant la publication à 14h30 GMT des chiffres du ministère de l'Energie américain (DoE) sur les réserves de pétrole brut dans le pays avec un relatif optimisme. En effet mardi soir l'association professionnelle API a annoncé une baisse surprise de 2,3 millions de barils.

Les experts interrogés par l'agence Bloomberg s'attendaient quant à eux, selon des prévisions médianes, à un déclin des stocks de brut plus modéré, s'établissant à -820.000 barils pour la semaine achevée le 14 août.

Les réserves d'essence auraient baissé de 1,25 million de barils la semaine dernière, tandis que les stocks de produits distillés (diesel, fioul de chauffage, kérosène, etc) auraient reculé de 1,5 million de barils.

Mais John Kilduff, chez Again Capital, minimisait l'importance de ces chiffres.

"Le marché a baissé ces dernières semaines, que ces rapports soient positifs ou négatifs", a-t-il souligné, notant qu'en tout état de cause "nous verrons probablement une petite baisse de la cadence des raffineries, ce qui va entraîner une baisse de la demande en brut à l'avenir".

Dans l'immédiat, le ralentissement des raffineries, et notamment la panne du grand site de Whiting dans l'Indiana (nord), devrait également se traduire par une augmentation des stocks à Cushing (Oklahoma, sud).

M. Kilduff précisait que le marché de l'essence était également en baisse, "parce qu'alors qu'on approche de la fin de l'été aux Etats-Unis on va avoir moins de demande en essence, alors que cette demande était la seule chose qui soutenait le marché".

Commentant l'éphémère rebond des cours de mardi, les analystes de Commerzbank soulignaient quant à eux que "fondamentalement il n'y a pas de soutien pour permettre une reprise durable des prix".

"Les cours ne vont pas baisser en ligne droite", a aussi déclaré M. Kilduff, jugeant naturel qu'il y ait des à-coups dans le mouvement de fond entraînant les cours à la baisse.

"De temps en temps on a des signes d'espoir, mais la surabondance de l'offre est juste écrasante", a-t-il ajouté, alors que les cours ont déjà chuté de quelque 30% en deux mois.


(c) AFP


Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York malgré les attentes d'une baisse des stocks

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite