Menu
A+ A A-

Le pétrole monte, porté par des commentaires positifs sur la demande

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole montaient mardi en fin d'échanges européens, soutenus par un accès de faiblesse du dollar et par des propos encourageants sur la demande mondiale d'or noir tenus la veille par le ministre saoudien du Pétrole Ali al-Nouaïmi.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 65,48 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 60 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 85 cents à 61,05 dollars.

Un accès de faiblesse du dollar, notamment face à l'euro et la livre britannique, soutenait les cours du brut mardi car il rendait les achats d'or noir, libellés dans la monnaie américaine, plus attractifs car moins onéreux pour les investisseurs munis d'autres devises.

Un dollar affaibli soutient les cours comme les commentaires faits par le ministre saoudien du Pétrole Ali al-Nouaïmi avant la réunion de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) vendredi car il a fait montre d'optimisme sur l'évolution de la demande, relevaient les analystes de Commerzbank.

S'exprimant devant des journalistes à son arrivée à Vienne où l'Opep tiendra vendredi sa réunion ministérielle, M. Nouaïmi a affirmé que la stratégie du cartel de ne pas réduire sa production fonctionne.

La demande augmente. L'offre ralentit. C'est un fait. Le marché se stabilise, a déclaré le ministre du Pétrole du chef de file des pays exportateurs d'or noir.

Ainsi, M. Nouaïmi s'attend à un rétrécissement du marché au cours du la deuxième moitié de l'année, relevait-on chez Commerzbank.

Lors de leur réunion vendredi à Vienne, les douze pays membres de l'Opep, qui produisent environ 30% du pétrole mondial, devraient, selon la plupart des analystes, laisser inchangé leur plafond de production fixé officiellement à 30 millions de barils par jour (mbj).

Ce maintien du plafond de production devrait intervenir malgré les appels de plusieurs pays de l'Opep en faveur d'une baisse de la production pour favoriser une réduction de l'offre et une hausse des cours du pétrole qui restent, malgré leur remontée de ces derniers mois, à un niveau inférieur de près de moitié à leur niveau de juin 2014.

La hausse des cours (mardi) est due à des attentes de réduction de l'offre et de hausse de la production alors que le tableau actuel du marché est celui d'une surabondance considérable de l'offre, ainsi les cours risquent de connaître une correction baissière à court terme, prévenaient les experts de Commerzbank.

Pour le moment, le marché semble se contenter d'ignorer les fondamentaux de l'offre (abondante), mais cela risque d'être une autre histoire après la réunion quand le marché se rendra compte que les paroles de l'Opep ne sont pas cohérentes avec la situation réelle de l'offre et de la demande, abondait Chris Beauchamp, analyste chez IG.



(c) AFP


Commenter Le pétrole monte, porté par des commentaires positifs sur la demande


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 26 février 2021 à 23:04

    Mexique: 23 milliards de dollars de pertes en 2020 pour Peme…

    Mexico: Pemex, la compagnie pétrolière publique mexicaine, a enregistré des pertes nettes de près de 23 milliards de dollars en 2020, a-t-elle...

    vendredi 26 février 2021 à 11:51

    Le pétrole recule au lendemain de nouveaux records en plus d…

    Londres: Les cours du pétrole restaient gagnants sur la semaine mais cédaient du terrain vendredi, après les plus hauts depuis janvier 2020...

    jeudi 25 février 2021 à 22:07

    Le pétrole fait une pause, en attendant l'Opep+

    Cours de clôture: Après une marche en avant alimentée par un optimisme sur la reprise économique mondiale et la perturbation de la...

    jeudi 25 février 2021 à 15:21

    Le pétrolier Shell voit la demande en GNL doubler d'ici 2040

    Londres: La demande mondiale de gaz naturel liquéfié (GNL) devrait quasi doubler pour atteindre 700 millions de tonnes d'ici 2040, tirée par...

    jeudi 25 février 2021 à 12:22

    Le pétrole recherché, nouveaux records en plus d'un an

    Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse, malgré des stocks de brut qui augmentent aux Etats-Unis et la perspective d'un retour...

    mercredi 24 février 2021 à 21:56

    Le pétrole au plus haut depuis début janvier 2020

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint mercredi leur plus haut niveau depuis plus d'un an, poussés par un recul...

    mercredi 24 février 2021 à 18:21

    🛢️ USA: hausse surprise des stocks de pétrole brut, les cour…

    Washington: Les réserves de pétrole brut aux Etats-Unis ont augmenté la semaine dernière par rapport à la semaine d'avant, à la surprise...

    mercredi 24 février 2021 à 12:14

    BP veut utiliser les profits des hydrocarbures pour sa trans…

    Londres: Le géant pétrolier britannique BP, qui vise la neutralité carbone à horizon 2050, voit dans les hydrocarbures une source de profits...

    mercredi 24 février 2021 à 12:14

    Le pétrole bringuebalé par les stocks américains

    Londres: Les cours du pétrole tournaient autour de l'équilibre mercredi, les investisseurs se montrant attentifs à l'état des stocks de brut aux...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 12 février 2021 Les cours des deux principales références européenne et américaine du brut, qui ont passé une grande partie de la journée dans le rouge, sont repartis à la hausse et même au-delà de leurs précédents plus hauts, revenant à des prix plus vus depuis respectivement les 24 et 10 janvier 2020.

    En décembre 2020, le prix du pétrole accélère

    Le mardi 26 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2020, le prix du pétrole en euros accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +2,4 %), du fait de ceux des matières premières industrielles (+8,9 % après +3,9 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires se replient (−1,5 % après +0,7 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En décembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre), s’établissant à 41,1 € en...

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite