Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit en baisse à New York, à 59,69 dollars le baril

prix-du-petrole New YorkNew York: Le pétrole a terminé une nouvelle fois en baisse vendredi à New York, s'inquiétant de voir encore ralentir le rythme de fermeture des puits dans le pays, ce qui pourrait annoncer un reflux de production moins marqué qu'espéré.
Le prix du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juin a perdu 19 cents à 59,69 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Avec huit puits de pétrole en moins cette semaine par rapport à la semaine dernière, selon la société de services pétroliers Baker Hughes, le déclin du nombre de puits est le plus faible qu'on ait vu depuis le 12 décembre, a souligné James Williams, chez WTRG Economics.

Donc même si la production va probablement baisser, ce ne sera pas autant qu'on l'avait anticipé, a-t-il ajouté.

Le marché souffre actuellement d'une surabondance de l'offre, mais de premiers signes d'une baisse de la production nationale avaient redonné de l'optimisme aux investisseurs ces dernières semaines et contribué à pousser les cours à la hausse. Le prix du baril de WTI a progressé de quelque 40% entre la mi-mars et début mai.

Selon M. Williams, le nombre de puits en activité aux Etats-Unis pourrait avoir atteint un plancher et recommencer à augmenter dans les semaines qui viennent. Cela aura un effet psychologique sur le marché et représentera un facteur de baisse, même si, vu l'effet de retard entre cet indicateur et la production effective, cela n'empêchera la production de brut américain de refluer, a-t-il expliqué.

Par ailleurs, le marché reste prudent avant une réunion ministérielle de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) dans trois semaines.

Si, lors de leur réunion du 5 juin, les ministres de l'Opep disent qu'ils vont restreindre un peu la production, et obtiennent un peu de coopération des pays hors Opep, les prix pourraient se reprendre, a assuré Carl Larry, chez Frost & Sullivan, sans exclure de prochainement renouer avec un cours à 70 dollars le baril.

Une baisse volontaire du niveau de production de l'Opep ne semble pas très réaliste, ont toutefois relevé les analystes de Commerzbank, notant que la production du cartel était en avril au plus haut depuis septembre 2012 à 31,2 millions de barils par jour, selon les chiffres de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) parus mercredi.

L'Opep avait refusé en novembre de limiter sa production de pétrole, certains pays, comme l'Arabie Saoudite qui est le chef de file du cartel, baissant même leurs prix pour consolider leurs parts de marché.



(c) AFP


Commenter Le pétrole finit en baisse à New York, à 59,69 dollars le baril

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite