Menu
A+ A A-

Le pétrole finit en baisse à New York, à 59,69 dollars le baril

prix-du-petrole New YorkNew York: Le pétrole a terminé une nouvelle fois en baisse vendredi à New York, s'inquiétant de voir encore ralentir le rythme de fermeture des puits dans le pays, ce qui pourrait annoncer un reflux de production moins marqué qu'espéré.
Le prix du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juin a perdu 19 cents à 59,69 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Avec huit puits de pétrole en moins cette semaine par rapport à la semaine dernière, selon la société de services pétroliers Baker Hughes, le déclin du nombre de puits est le plus faible qu'on ait vu depuis le 12 décembre, a souligné James Williams, chez WTRG Economics.

Donc même si la production va probablement baisser, ce ne sera pas autant qu'on l'avait anticipé, a-t-il ajouté.

Le marché souffre actuellement d'une surabondance de l'offre, mais de premiers signes d'une baisse de la production nationale avaient redonné de l'optimisme aux investisseurs ces dernières semaines et contribué à pousser les cours à la hausse. Le prix du baril de WTI a progressé de quelque 40% entre la mi-mars et début mai.

Selon M. Williams, le nombre de puits en activité aux Etats-Unis pourrait avoir atteint un plancher et recommencer à augmenter dans les semaines qui viennent. Cela aura un effet psychologique sur le marché et représentera un facteur de baisse, même si, vu l'effet de retard entre cet indicateur et la production effective, cela n'empêchera la production de brut américain de refluer, a-t-il expliqué.

Par ailleurs, le marché reste prudent avant une réunion ministérielle de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) dans trois semaines.

Si, lors de leur réunion du 5 juin, les ministres de l'Opep disent qu'ils vont restreindre un peu la production, et obtiennent un peu de coopération des pays hors Opep, les prix pourraient se reprendre, a assuré Carl Larry, chez Frost & Sullivan, sans exclure de prochainement renouer avec un cours à 70 dollars le baril.

Une baisse volontaire du niveau de production de l'Opep ne semble pas très réaliste, ont toutefois relevé les analystes de Commerzbank, notant que la production du cartel était en avril au plus haut depuis septembre 2012 à 31,2 millions de barils par jour, selon les chiffres de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) parus mercredi.

L'Opep avait refusé en novembre de limiter sa production de pétrole, certains pays, comme l'Arabie Saoudite qui est le chef de file du cartel, baissant même leurs prix pour consolider leurs parts de marché.



(c) AFP

Commenter Le pétrole finit en baisse à New York, à 59,69 dollars le baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 10:50

    Huile de palme exclue des biocarburants: Griveaux dénonce un…

    Paris: Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a dénoncé lundi l'amendement "totalement contre-productif" d'un député MoDem excluant l'huile de palme de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 09:47

    Nouveaux rassemblements de "gilets jaunes", des dé…

    Paris: Plusieurs rassemblements de "gilets jaunes", qui souhaitent pérenniser leur mouvement contre la hausse des taxes contre les carburants, perturbaient à nouveau...

    lundi 19 novembre 2018 à 04:24

    Le pétrole en hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par les espoirs que l'Opep et ses partenaires vont agir...

    dimanche 18 novembre 2018 à 17:54

    Bulgarie: blocage des routes contre la hausse du prix des ca…

    Sofia: Des milliers de Bulgares ont bloqué dimanche les principaux axes routiers et les postes-frontière entre la Bulgarie et la Turquie et...

    dimanche 18 novembre 2018 à 16:36

    Sulzer: le prix du pétrole n'inquiète pas le CEO, Vekselberg…

    Zurich: Le directeur général (CEO) de Sulzer, Greg Poux-Guillaume, affirme que malgré les récentes turbulences autour du prix du pétrole, son groupe...

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite