Menu
A+ A A-

Le pétrole tente un rebond dans un marché toujours hésitant sur l'offre

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole rebondissaient vendredi à l'ouverture à New York, mais restaient nettement sous les 50 dollars le baril, dans un marché qui hésitait toujours sur l'attitude à adopter face au niveau de l'offre, en particulier américaine.
Vers 14H05 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en avril gagnait 1,13 dollar à 49,30 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), au lendemain d'une chute de plus de 2,5 dollars.

On part un peu dans tous les sens, a reconnu Bart Melek, de Commodity Strategy TD Securities. Dans l'ensemble, le marché se remet à penser que l'offre va baisser.

Pour le WTI, la semaine a été encore une fois dominée par les chiffres hebdomadaires sur les réserves américaines, toujours à leur plus haut niveau depuis 84 ans après une hausse de plus de huit millions de barils.

Ces chiffres, publiés mercredi et tempérés par une nette baisse des réserves d'essence et de produits distillés, ont fait hésiter le marché new-yorkais, sur lequel les cours se sont d'abord redressés avant de chuter lourdement jeudi.

Signe que les inquiétudes se concentrent actuellement sur les stocks américains, le baril de Brent, côté à Londres, semble à l'abri des mauvaises nouvelles et vaut désormais quelque douze dollars de plus que le WTI, ont souligné les experts de Commerzbank, notant que l'écart n'avait plus été si important depuis janvier 2014.

Parmi les facteurs négatifs, ils citaient la force du dollar, qui s'est brusquement accentuée jeudi avant de ralentir un peu et risque toujours de peser sur les échanges pétroliers, libellés en monnaie américaine.

Les marchés attendent désormais, comme tous les vendredis, la sortie du décompte des plateformes pétrolières en activité réalisé par le groupe parapétrolier Baker Hughes.

Les statistiques pourraient peser sur les cours du WTI si le déclin du nombre de puits en activité s'est de nouveau ralenti, ont souligné les analystes de Commerzbank.

Les opérateurs avaient déjà été déçus la semaine dernière, avec seulement 37 plateformes mises hors service, alors que les semaines précédentes les chiffres tournaient autour de 90 plateformes.

Du côté de la demande, les cours semblent peu affectés par la petite révision en baisse du produit intérieur brut (PIB)américain du quatrième trimestre, dans le sillage de la conjoncture mondiale.

Avec une croissance désormais estimée à 2,2% par Washington, ces nouveaux chiffres ne sont pas tranchés, a estimé Bart Melek, notant qu'ils sont un peu meilleurs que prévu.

Ils peuvent constituer un facteur légèrement négatif, mais pour le moment, ils n'ont pas beaucoup d'effets sur le marché pétrolier, a-t-il ajouté.







Commenter Le pétrole tente un rebond dans un marché toujours hésitant sur l'offre



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite