Menu
A+ A A-

Le brut se maintient en hausse à Londres, sur fond de repli du dollar

prix-du-petrole

Londres - Les prix du pétrole continuaient d'évoluer en petite hausse à Londres et oscillaient autour de l'équilibre à New York, mercredi en fin d'échanges européens, sur un marché volatil et nerveux, mais toujours soutenu par un fort affaiblissement du dollar.


Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars, s'échangeait à 98,48 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 68 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février se stabilisait, grignotant 1 cent à 91,39 dollars, après avoir momentanément évolué en territoire négatif en début d'échanges américains.

Les opérateurs trouvaient du soutien du côté du marché des changes, où le dollar se repliait pendant la visite du président chinois Hu Jintao aux Etats-Unis. Le marché scrutait toute référence à la politique monétaire, sujet de désaccord entre les deux grandes puissances économiques mondiales.

Cet affaiblissement de la monnaie américaine, favorables aux achats de brut libellés en dollars, aidait le marché du pétrole à se reprendre après la pause qui avait suivi les gains enregistrés la semaine passée.

Les prix avaient bondi de plus de 3,50 dollars en l'espace de cinq séances à New-York et franchi vendredi à Londres la barre des 99 dollars pour la première fois depuis octobre 2008.

Par ailleurs, "les prix restent portés par des températures hivernales en dessous de la moyenne dans l'hémisphère nord, et l'optimisme qui domine parmi les opérateurs" sur les perspectives de la consommation mondiale, relevait Filip Petersson, analyste de la banque suédoise SEB.

A la suite de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a une nouvelle fois, dans son rapport mensuel publié mardi, revu en nette hausse sa prévision de demande mondiale de pétrole pour 2010 et 2011.

"Mais la réaction relativement limitée du marché à cette publication très positive montre combien les prix du pétrole ont des difficultés pour monter encore plus haut, à partir des cours actuels", déjà élevés, ajoutait M. Petersson.

Le fait que l'Opep, selon le rapport de l'AIE, "continue d'accroître secrètement sa production contribue à freiner les prix, d'autant que l'AIE considère que les pays de l'OCDE sont bien approvisionnés", soulignait par ailleurs Filip Petersson.

Dans ce contexte, les investisseurs surveilleront attentivement les chiffres hebdomadaires sur les réserves pétrolières aux Etats-Unis, publiés jeudi par le Département américain de l'Energie (DoE), exceptionnellement retardés d'un jour en raison du lundi férié dans le pays.

L'annonce de la remise en route de l'oléoduc majeur Trans Alaska, qui achemine depuis l'Arctique un dixième de la production américaine de brut, avait également pesé sur les cours en début de semaine.

L'indicateur en demi-teinte paru mercredi aux Etats-Unis (rebond très faible des constructions de logements en 2010), n'était pas non plus pour rasséréner l'humeur des opérateurs.

En revanche, le Brent londonien recevait un soutien particulier en raison des perturbations de la production en mer du Nord. Selon l'agence Dow Jones Newswires, la compagnie anglo-néerlandaise Shell a annoncé mardi la fermeture momentanée de ses quatre plateformes en mer du Nord après un incident survenu samedi.

sm

(AWP/19 janvier 2011 18h30)

Commenter Le brut se maintient en hausse à Londres, sur fond de repli du dollar


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 22 avril 2021 à 22:10

    New York accuse ExxonMobil, BP et Shell de 'tromperie' sur l…

    New York: La ville de New York a porté plainte jeudi contre les majors pétrolières ExxonMobil, Royal Dutch Shell et BP, les...

    jeudi 22 avril 2021 à 22:00

    Le pétrole finit à l'équilibre, la pandémie inquiète toujour…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont stagné jeudi, hésitant entre inquiétudes sur la demande asiatique en raison de la pandémie...

    jeudi 22 avril 2021 à 11:43

    Le pétrole accuse le coup au lendemain des stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole reculaient de nouveau jeudi, plombés par une hausse surprise des stocks de brut aux Etats-Unis...

    mercredi 21 avril 2021 à 21:55

    Chevron et Toyota, partenaires pour développer la technologi…

    New York: Le groupe pétrolier Chevron et le constructeur automobile Toyota ont annoncé mercredi une première étape vers une alliance stratégique pour...

    mercredi 21 avril 2021 à 21:45

    Le pétrole recule après la hausse des stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont cédé du terrain mercredi, pénalisés par la hausse des stocks de brut aux Etats-Unis...

    mercredi 21 avril 2021 à 17:17

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut remontent pour la premièr…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut aux Etats-Unis ont légèrement rebondi après trois semaines de baisse consécutives, déjouant les attentes...

    mercredi 21 avril 2021 à 12:00

    En baisse, le pétrole lorgne les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain mercredi, pénalisés par la circulation du Covid-19 qui limite la consommation d'or noir et...

    mardi 20 avril 2021 à 22:06

    Le pétrole cale sous l'effet de prises de bénéfices

    Cours de clôture: Les prix du brut ont quelque peu flanché mardi, un contrecoup causé par des prises de bénéfices après une...

    mardi 20 avril 2021 à 17:56

    Le pétrole cale après l'ouverture américaine sous l'effet de…

    Londres: Après avoir évolué autour de l'équilibre, les prix du brut ont quelque peu flanché mardi, un contrecoup causé par des prises de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 20 avril 2021 A environ 65 dollars le baril, le pétrole a retrouvé son prix d'avant la pandémie et la banque américaine Goldman Sachs le voit dépasser les 80 dollars cet été, porté par des "indicateurs favorables pour la demande dans les zones où la vaccination est forte".

    Sa concurrente Morgan Stanley envisage quant à elle le baril de brut à 70 dollars au troisième trimestre.

    Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

    Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

    Lire la suite

    En décembre 2020, le prix du pétrole accélère

    Le mardi 26 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2020, le prix du pétrole en euros accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +2,4 %), du fait de ceux des matières premières industrielles (+8,9 % après +3,9 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires se replient (−1,5 % après +0,7 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En décembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre), s’établissant à 41,1 € en...

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite