Menu
A+ A A-

Le brut en nette baisse, les sources d'inquiétudes s'accumulent

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole baissaient nettement lundi à l'ouverture à New York, sous le coup des inquiétudes grandissantes des marchés face au ralentissement de l'économie chinoise et à la crise de la dette en zone euro.

Vers 13H10 GMT/15h10 HEC, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en août s'échangeait à 95,04 dollars, en recul de 1,16 dollar par rapport à vendredi.

Les cours avaient lâché près de 2,5 dollars vendredi après la publication de chiffres mensuels de l'emploi très décevants aux Etats-Unis, le premier pays consommateur d'or noir. Ils ont montré des créations de postes très faibles, et une remontée inattendue du taux de chômage à 9,2%.

"Non seulement les attentes de demande sont revues à la baisse ici aux Etats-Unis, mais c'est aussi le cas dans le reste du monde", a relevé Phil Flynn, de PFG Best.

"Les chiffres publiés en Chine montrent des importations à leur plus bas niveau en huit mois. (...) Ce n'est pas une bonne nouvelle pour la demande d'énergie", a-t-il poursuivi.

Le géant asiatique a vu ses importations augmenter de 19,3% en juin en glissement annuel, une croissance forte, mais nettement moins forte que prévu. Pour les seuls produits pétroliers, les importations s'affichent en baisse de 11,5%, a relevé Barclays Capital, sous 5 millions de barils par jour pour la première fois.

Dans le même temps, l'inflation du pays a atteint son plus haut niveau en trois ans, à plus de 6%, ce qui fait craindre au marché que les autorités chinoises redoublent d'efforts pour éviter une surchauffe économique.

En Europe, les responsables se réunissaient lundi à Bruxelles pour une réunion aux allures de sommet de crise alors que les turbulences financières gagnent l'Italie et l'Espagne.

Mauvais chiffres de l'emploi et impasse politique sur le déficit aux Etats-Unis, crise de la dette en Europe, ralentissement économique et inflation en hausse en Chine: tous ces facteurs "rendent sceptiques quant à la reprise" de l'économie mondiale, a résumé Mike Fitzpatrick, de Kilduff Report.

"L'euro souffre, ce qui profite au dollar et pèse sur les cours du pétrole", a-t-il ajouté.

Tout raffermissement du billet vert rend le brut, libellé en monnaie américaine, moins intéressant pour les acheteurs munis d'autres devises.

rp



(AWP / 11.07.2011 15h41)


Commenter Le brut en nette baisse, les sources d'inquiétudes s'accumulent


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    mercredi 20 mars 2019 à 16:37

    Le pétrole monte après une chute brutale des stocks américai…

    Londres: Les cours du pétrole approchaient mercredi de leurs plus hauts en quatre mois en cours d'échanges européens après une baisse inattendue...

    mercredi 20 mars 2019 à 16:15

    USA: les stocks de brut plongent, les exportations bondissen…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont chuté de manière inattendue la semaine dernière, selon les chiffres publiés mercredi...

    mercredi 20 mars 2019 à 12:23

    Le pétrole recule avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens alors que le marché peine à prendre de l'élan, à quelques...

    mercredi 20 mars 2019 à 05:14

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, en raison des incertitudes qui se prolongent quant à...

    mardi 19 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole finit sans direction, les réductions de l'Opep en…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé sans direction mardi alors que les investisseurs ont continué à évaluer les conséquences...

    mardi 19 mars 2019 à 16:14

    Le pétrole recule mais reste proche de ses plus hauts en qua…

    Londres: Les cours du pétrole perdaient un peu de terrain mardi en cours d'échanges européens après avoir atteint leurs plus hauts en...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 18 mars 2019 En février 2019, la production de pétrole en Russie a augmenté de 3,5% et celle de gaz naturel de 4.7% sur un an.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite