Menu
A+ A A-

Le pétrole glisse à nouveau sous l'effet de la production américaine abondante

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont de nouveau nettement baissé jeudi, à leur plus bas niveau depuis plusieurs mois, alors que la hausse de la production et des stocks aux États-Unis font craindre une surabondance de l'offre.
Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a terminé à 72,89 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 2,15 dollars par rapport à la clôture de mercredi et au plus bas depuis août.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de décembre a cédé 1,62 dollar à 63,69 dollars, au plus bas depuis avril.

Dans son dernier rapport mensuel sur la production américaine, l'agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) a indiqué que les États-Unis ont produit 11,3 millions de barils de brut en août, en hausse de 400.000 barils par rapport au mois précédent.

"Nous venons de franchir un nouveau record et cela fait beaucoup relativiser le retour des sanctions iraniennes la semaine prochaine", a affirmé James Williams de WTRG, en référence au rétablissement la semaine prochaine des sanctions américaines contre les pays qui décideraient d'importer du brut iranien.

Ces chiffres sont venus s'ajouter à un autre rapport de l'EIA publié mercredi sur les réserves hebdomadaires de brut dans le pays.

Lors de la semaine achevée le 26 octobre, les réserves commerciales de brut ont gonflé de 3,2 millions de barils pour s'établir à 426,00 millions, portant l'augmentation des stocks américains à près de 32 millions de barils lors des six dernières semaines.

Ces chiffres, qui viennent s'ajouter à une hausse du dollar ces derniers jours qui renchérit l'achat de matières premières pour les investisseurs munis d'autres monnaies, dépriment le marché.

"Les cours du pétrole ont connu un mois d'octobre extrêmement compliqué malgré l'imminence de nouvelles sanctions américaines contre l'Iran", a commenté John Plassard, analyste chez Mirabaud.

Depuis le pic du 3 octobre, le cours du Brent a ainsi perdu 13,7 dollars et le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. 12,72 dollars.

"C'est une très bonne opération pour Donald Trump à quelques jours des élections de mi-mandat car un prix du baril qui baisse de 1 dollar entraîne un recul environ deux jours plus tard du prix du gallon d'essence à la pompe de 2,5 cents", a calculé M. Williams, rappelant que la plupart des américains utilisent leur voiture pour aller travailler.

La baisse de prix à la pompe correspond à plus de 30 cents en un mois selon ce calcul.

Le président américain s'est plusieurs fois emporté ces derniers mois contre les pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), accusés selon lui de maintenir des prix artificiellement élevés.


(c) AFP

Commenter Le pétrole glisse à nouveau sous l'effet de la production américaine abondante



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 18 avril 2024 à 11:57

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    lundi 15 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole en baisse, le marché croit à la désescalade malgr…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, malgré l'attaque de l'Iran contre Israël pendant le weekend, le marché tablant sur une désescalade...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🔎 Le Pic pétrolier approche: comment éviter le chaos d'une pénurie mondiale de pétrole ?

    Le mercredi 08 mars 2023

    Le pic pétrolier est un sujet d'une importance cruciale pour notre avenir énergétique. Il se réfère au moment où la production de pétrole mondiale atteint son sommet avant de décliner de manière irréversible. La question de savoir si nous sommes en train de manquer de pétrole est étroitement liée à ce concept.

    Lire la suite

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite