Menu
A+ A A-

Le pétrole glisse à nouveau sous l'effet de la production américaine abondante

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont de nouveau nettement baissé jeudi, à leur plus bas niveau depuis plusieurs mois, alors que la hausse de la production et des stocks aux États-Unis font craindre une surabondance de l'offre.
Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a terminé à 72,89 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 2,15 dollars par rapport à la clôture de mercredi et au plus bas depuis août.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de décembre a cédé 1,62 dollar à 63,69 dollars, au plus bas depuis avril.

Dans son dernier rapport mensuel sur la production américaine, l'agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) a indiqué que les États-Unis ont produit 11,3 millions de barils de brut en août, en hausse de 400.000 barils par rapport au mois précédent.

"Nous venons de franchir un nouveau record et cela fait beaucoup relativiser le retour des sanctions iraniennes la semaine prochaine", a affirmé James Williams de WTRG, en référence au rétablissement la semaine prochaine des sanctions américaines contre les pays qui décideraient d'importer du brut iranien.

Ces chiffres sont venus s'ajouter à un autre rapport de l'EIA publié mercredi sur les réserves hebdomadaires de brut dans le pays.

Lors de la semaine achevée le 26 octobre, les réserves commerciales de brut ont gonflé de 3,2 millions de barils pour s'établir à 426,00 millions, portant l'augmentation des stocks américains à près de 32 millions de barils lors des six dernières semaines.

Ces chiffres, qui viennent s'ajouter à une hausse du dollar ces derniers jours qui renchérit l'achat de matières premières pour les investisseurs munis d'autres monnaies, dépriment le marché.

"Les cours du pétrole ont connu un mois d'octobre extrêmement compliqué malgré l'imminence de nouvelles sanctions américaines contre l'Iran", a commenté John Plassard, analyste chez Mirabaud.

Depuis le pic du 3 octobre, le cours du Brent a ainsi perdu 13,7 dollars et le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. 12,72 dollars.

"C'est une très bonne opération pour Donald Trump à quelques jours des élections de mi-mandat car un prix du baril qui baisse de 1 dollar entraîne un recul environ deux jours plus tard du prix du gallon d'essence à la pompe de 2,5 cents", a calculé M. Williams, rappelant que la plupart des américains utilisent leur voiture pour aller travailler.

La baisse de prix à la pompe correspond à plus de 30 cents en un mois selon ce calcul.

Le président américain s'est plusieurs fois emporté ces derniers mois contre les pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), accusés selon lui de maintenir des prix artificiellement élevés.


(c) AFP

Commenter Le pétrole glisse à nouveau sous l'effet de la production américaine abondante


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 03 juillet 2020 à 23:44

    Venezuela: les plateformes pétrolières paralysées faute de p…

    Caracas: Les plateformes pétrolières du Venezuela sont complètement paralysées, faute de pouvoir écouler leur brut, notamment à cause des sanctions américaines et...

    jeudi 02 juillet 2020 à 11:51

    Le pétrole progresse au lendemain de la chute des stocks amé…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, portés par la forte baisse des stocks de brut aux Etats-Unis annoncée mercredi par l'EIA...

    jeudi 02 juillet 2020 à 08:16

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est…

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de...

    mercredi 01 juillet 2020 à 21:32

    Le pétrole en hausse après la chute des stocks américains de…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont progressé mercredi, aidés par la baisse massive et bien plus importante que prévu des...

    mercredi 01 juillet 2020 à 19:34

    USA: les réserves de pétrole brut baissent bien plus que pré…

    New York: Les réserves de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé de 7,2 millions de barils la semaine dernière, dépassant largement les...

    mercredi 01 juillet 2020 à 15:41

    Pétrole: les exportations irakiennes au plus bas depuis des …

    Bagdad: L'Irak a exporté moins de 85 millions de barils de pétrole en juin, un plus bas depuis des années pour se...

    mercredi 01 juillet 2020 à 11:51

    Le pétrole en nette hausse porté par des données sur les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient mercredi, aidés par la baisse des stocks américains rendue public par l'API mardi et l'espoir que...

    mardi 30 juin 2020 à 18:10

    La production de l'Opep plus bas depuis vingt ans en juin

    Vienne: La production de pétrole des pays de l'Opep est tombée au mois de juin à son plus bas niveau depuis vingt...

    mardi 30 juin 2020 à 12:31

    Les cours du pétrole reculent, gênés par la pandémie et la s…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi devant les inquiétudes des investisseurs face à la crise du coronavirus et la perspective d'un...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite