Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en hausse, surveille la mer du Nord après Noël

prix du petrole New YorkNew York: Le prix du baril de pétrole a ouvert en hausse mardi à New York, surveillant la remise en service progressive d'un oléoduc en mer du Nord, à l'ouverture d'une semaine qui s'annonce très calme.
Vers 14H15 GMT, le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en février, référence américaine du brut, prenait 31 cents et s'échangeait à 58,78 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

"Les volumes représentent entre la moitié et le tiers des volumes habituels" mardi, a indiqué Andy Lipow de Lipow Oil Associates, ajoutant que "le principal sujet de préoccupation des investisseurs concerne l'oléoduc de Forties".

Ineos, l'opérateur de l'oléoduc Forties en mer du Nord, qui achemine d'habitude plus de 400.000 barils de pétrole chaque jour mais qui est fermé depuis le début du mois, a publié un communiqué lundi, affirmant que "des tests" avaient lieu actuellement.

"Ils testent actuellement l'acheminement de petites quantités de pétrole et ils affirment que l'oléoduc reviendra à la normale au début janvier. Les investisseurs sont dans l'attente que l'offre soit rétablie" a affirmé M. Lipow.

Le pétrole américain continuait également à être soutenu par la stagnation du nombre hebdomadaire de puits de pétrole actifs aux Etats-Unis, un indicateur avancé de la production américaine publié vendredi par la société Baker Hughes.

Celui-ci est resté stable à 747, "bien que les prix du brut se sont maintenus à leurs plus hauts niveaux depuis l'été 2015", selon Phil Flynn de Price Futures Group.

Mardi, le pétrole américain était proche de son niveau le plus élevé atteint depuis deux ans et demi le 24 novembre, à 58,95 dollars.

La production américaine de brut évolue déjà à des niveaux records, les dernières statistiques hebdomadaires du département américain de l'Energie (DoE) ayant fait état d'un septième record de suite depuis que ces statistiques ont commencé à être compilées en 1983, à 9,79 millions de barils par jour.

"Malgré une stagnation la semaine dernière, la tendance du nombre de puits de pétrole devrait continuer à avancer et la production approcher rapidement les 10 millions de barils par jour", a indiqué M. Lipow.


(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 15 juin 2018 à 21:32

Le pétrole chute, redoutant une escalade des sanctions comme…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement reculé vendredi, après une nouvelle brusque escalade des tensions commerciales entre Washington et...

vendredi 15 juin 2018 à 16:12

Le pétrole recule, l'Opep se divise

Londres: Les cours du pétrole creusaient leurs pertes sur la semaine vendredi en cours d'échanges européens alors que les désaccords entre membres...

vendredi 15 juin 2018 à 12:31

Le pétrole recule à une semaine de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens à une semaine de la réunion de l'Organisation des pays exportateurs...

vendredi 15 juin 2018 à 05:43

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des directions opposées vendredi en Asie, des combats autour de deux sites pétroliers libyens le...

jeudi 14 juin 2018 à 21:31

Le pétrole recule à Londres, une hausse de la production de …

NYC/Cours de clôture: Les pétrole coté à Londres a reculé jeudi alors que la Russie a affirmé qu'une hausse marquée de la...

jeudi 14 juin 2018 à 20:19

Nouveaux combats autour de sites pétroliers en Libye

Benghazi: Des combats ont éclaté jeudi entre forces rivales autour de deux importants sites pétroliers dans l'est de la Libye, perturbant de...

jeudi 14 juin 2018 à 17:57

Le pétrole recule, la Russie réclame une hausse de productio…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que la Russie a affirmé qu'une hausse de production marquée...

jeudi 14 juin 2018 à 17:20

Pétrole: vers une hausse de production de 300.000 barils/jou…

Moscou: Les pays de l'Opep et ses partenaires menés par la Russie, qui se réunissent fin juin pour assouplir leur accord de...

jeudi 14 juin 2018 à 12:26

Les cours du pétrole divergent avant l'Opep

Londres: Les prix du pétrole divergeaient jeudi en cours d'échanges européens, alors que les divisions s'accentuent entre partisans d'un assouplissement de l'accord...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite