Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole monte à New York, l'optimisme revenant sur l'offre aux USA

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en hausse mercredi à New York, les investisseurs se montrant optimistes juste avant des chiffres hebdomadaires sur l'offre américaine, dans l'espoir d'y apprendre une baisse des stocks de brut.
Vers 13H05 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, gagnait 64 cents à 51,67 dollars sur le contrat pour livraison en mai au New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les cours "profitent avant tout des attentes face au département de l'Energie (DoE)", a avancé Bob Yawger, de Mizuho Securities. "On se dit que l'on pourrait avoir atteint un point où les stocks américains, qui évoluent à des records, vont commencer à se résorber".

Le DoE publiera à 14H30 GMT ses chiffres hebdomadaires sur l'offre et, selon un consensus médian compilé par l'agence Bloomberg, les analystes s'attendent à un recul de 150.000 barils des stocks de brut.

Surtout, les investisseurs ont d'ores et déjà pris connaissance d'estimations encore plus encourageantes de la fédération American Petroleum Institute (API), publiées mardi soir, faisant état d'un recul de près de deux millions de barils de ces mêmes réserves commerciales de brut.

"Si ça se confirme dans le rapport du DoE, ce sera non seulement le deuxième recul hebdomadaire de suite mais aussi le plus fort cette année", a expliqué M. Yawger.

L'état des réserves américaines est scruté avec attention car il est corrélé à l'évolution de stocks mondiaux qui semblent toujours tarder à se résorber, malgré le plafonnement de la production effectué par plusieurs pays dont les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

Il suffirait d'"une baisse modérée des importations (pour) entamer les réserves des Etats-Unis, car les raffineries américaines augmentent la cadence en cette saison", ont remarqué dans une note les analystes de Commerzbank.

Les prévisions des analystes sont encore plus optimistes pour les produits de type essence et distillés (fioul de chauffage...), puisque le consensus de Bloomberg table respectivement sur des déclins de 1,75 million de barils et un million.

(c) AFP


Commenter Le pétrole monte à New York, l'optimisme revenant sur l'offre aux USA

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 22 février 2018 à 21:39

Le pétrole soutenu par les exportations et les stocks améric…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont progressé jeudi à la clôture, soutenus par...

jeudi 22 février 2018 à 17:35

USA: baisse surprise des stocks de pétrole brut au 16/02

New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé aux Etats-Unis la semaine dernière selon des chiffres publiés jeudi par l'Agence américaine...

jeudi 22 février 2018 à 16:29

Le pétrole remonte un peu, le marché hésite avant les stocks…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant alors que les Etats-Unis publieront jeudi leurs...

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

jeudi 22 février 2018 à 09:09

TechnipFMC voit son bénéfice plonger en 2017, pénalisé par d…

Paris: Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a vu son bénéfice net plonger de 70% l'année dernière et a même accusé une...

jeudi 22 février 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, en dépit d'estimations faisant état d'une baisse des réserves...

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite