Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit en légère hausse au lendemain de l'élection

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse mercredi, progressant dans la foulée des marchés d'actions, après l'élection inattendue du républicain Donald Trump à la Maison Blanche.
Le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) a pris 29 cents à 45,27 dollars sur le contrat pour livraison en décembre au New York Mercantile Exchange (NyMex).

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord, a pris 32 cents à 46,36 dollars pour le contrat en livraison en janvier sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

A court terme, "le brut va rester à la merci de l'humeur de l'ensemble des marchés", a estimé Matt Smith de ClipperData.

L'or noir a ainsi bénéficié du soutien de Wall Street qui, surprise dans la surprise, progressait nettement mercredi en cours de séance.

"Le marché du pétrole est mitigé et cherche à se frayer un chemin", a résumé Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

Hésitants, les cours du WTI sont ainsi tombés à leur plus bas en deux mois dans les échanges électroniques au moment de l'annonce de l'élection de Donald Trump avant de se reprendre.

Ils "ont rebondi quand un mouvement de type +rien n'a vraiment changé, achetons à bon compte+ l'a aidé à se stabiliser", a expliqué Tim Evans dans une note.

Face aux incertitudes générées par ce résultat inattendu les investisseurs sont toutefois restés prudents et ont cherché à évaluer les conséquences spécifiques de cette élection pour le marché de l'énergie.

Ainsi, "on pourrait voir beaucoup de stimulation fiscale aux Etats-Unis avec une nouveau gouvernement qui encouragerait les investissements dans les infrastructures ce qui aiderait le marché du pétrole", a avancé Andy Lipow.

Concernant l'offre, "Donald Trump propose une taxation plus faible, des régulations moins strictes et un investissement soutenu dans les infrastructures", ce qui pourrait favoriser l'industrie, a noté Bjarne Schieldrop, analyste chez SEB.

Cela pourrait relancer une production américaine qui a fortement chuté en début d'année.


- Relations avec le Moyen-Orient

Les relations des Etats-Unis avec les principaux pays producteurs de pétrole étaient également au centre des préoccupations du marché.

"Le pétrole en provenance du Moyen-Orient représente environ de 2 à 3 millions de barils par jour" d'importations américaines, a rappelé Carl Larry de Frost et Sullivan qui s'interrogeait aussi sur l'impact d'éventuelles barrières douanières.

Au delà, "il reste à voir si un Donald Trump président des Etats-Unis révoquera l'accord sur le nucléaire avec l'Iran, qu'il a tellement critiqué. Si c'est le cas, les prix du pétrole augmenteront probablement", se demandaient quant à eux les experts de Commerzbank dans une note.

Dans ce contexte les marchés "ont ignoré la hausse des stocks de pétrole brut", a estimé Andy Lipow.

Lors de la semaine achevée le 4 novembre, les réserves commerciales de brut ont progressé de 2,4 millions de barils mais les stocks d'essence et de produits distillés ont reculé selon les données hebdomadaires du département américain de l'Energie (DoE).

"Les données du DoE pour la semaine précédente sont (...) proches des attentes", a commenté Tim Evans.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 20 juin 2018 à 22:32

Le pétrole lesté à Londres par l'Opep, porté à New York par …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a reculé mercredi à Londres alors qu'abondent les spéculations à l'approche d'un important sommet entre l'Organisation des...

mercredi 20 juin 2018 à 18:42

"La raison l'emportera" à l'Opep, selon l'Arabie s…

vienne: Le ministre de l'Energie saoudien s'est montré mercredi optimiste sur ses chances de convaincre l'Opep de revoir à la hausse ses...

mercredi 20 juin 2018 à 16:52

USA: les stocks de brut chutent, ceux de produits raffinés m…

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont baissé deux fois plus fortement que prévu la semaine dernière, tandis que...

mercredi 20 juin 2018 à 16:29

Corruption au Nigeria: Eni et Shell cités comme "respon…

milan: Le procès des compagnies pétrolières Eni et Shell, pour corruption lors de l'attribution d'un contrat pour un bloc offshore au Nigeria...

mercredi 20 juin 2018 à 16:08

Le pétrole en hausse, l'Iran et l'Arabie saoudite jouent leu…

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions...

mercredi 20 juin 2018 à 15:30

L'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions avan…

Vienne: L'Arabie saoudite a plaidé mercredi en faveur d'une augmentation de la production de pétrole de l'Opep, avant une réunion du cartel...

mercredi 20 juin 2018 à 12:58

Pétrole: la Libye perd des milliards de dollars en raison de…

Tripoli: Le patron de la compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) Mustafa Sanallah déplore, dans un entretien à l'AFP, des milliards de...

mercredi 20 juin 2018 à 12:25

Le pétrole remonte après un commentaire de l'Iran

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran a indiqué ne pas croire à un...

mercredi 20 juin 2018 à 08:31

Le pétrole aux Féroé: un rendez-vous pour le moment manqué

Tórshavn (danemark): Toujours pas l'ombre d'une plateforme en vue... Après avoir nourri les attentes et galvanisé les rêves d'indépendance au tournant du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite