Menu
A+ A A-

Le pétrole rebondit, encouragé par la baisse de la production américaine

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole repartaient à la hausse vendredi en cours d'échanges européens, après quatre séances consécutives de baisse, soutenus par un nouveau déclin de la production américaine et des discussions sur une réduction de l'offre russe.
Vers 11H50 GMT (12H50 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, valait 50,19 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en progression de 46 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre gagnait 58 cents à 46,96 dollars.

"Bien que le département américain de l'Énergie (DoE) ait enregistré une forte augmentation des stocks de brut américains, celle-ci est néanmoins restée plus faible que l'estimation faite par la fédération professionnelle American Petroleum Institut (API) la veille", notaient les analystes de Commerzbank.

Selon le ministère américain de l'Énergie (DoE), lors de la semaine achevée le 9 octobre, les réserves commerciales de brut ont en effet progressé de 7,6 millions de barils pour atteindre 468,6 millions de barils, alors que l'API avait tablé mercredi soir sur une hausse encore plus importante, de 9,3 millions de barils.

Malgré ces données confirmant une surabondance de l'offre d'or noir sur le marché, qui tire les prix vers le bas depuis juin 2014, les investisseurs ont préféré se concentrer sur une nouvelle baisse de la production américaine de brut et des réserves d'essence.

Selon le DoE, la production américaine a perdu 76.000 barils par jour (bj), à 9,096 millions de barils par jour, lors de la semaine achevée le 9 octobre, "son plus bas niveau depuis novembre 2014", selon PVM.

Les réserves d'essence ont pour leur part décliné de 2,6 millions de barils alors que les analystes de Bloomberg tablaient sur un repli de seulement 1,25 million de barils.

Néanmoins, "la hausse des prix du pétrole est sans doute temporaire dans la mesure où elle repose sur les attentes d'un déclin de la production américaine de brut", tempérait Ipek Ozkardeskaya chez London Capital.

L'analyste pense en effet qu'il reste à voir si l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) va continuer sur sa lancée et compenser la baisse de production américaine.

L'Opep s'est engagée depuis l'année dernière dans une stratégie de protection de ses parts de marché, en conservant son plafond de production inchangé, dirigée contre le pétrole de schiste américain, selon les observateurs.

Des informations selon lesquelles la Russie serait prête à discuter d'une réduction de sa production ont aussi contribué à contrebalancer la tendance baissière des jours précédents.

"La Russie a exprimé le souhait de discuter avec les pays membres de l'Opep sur de possibles réductions de sa production lors d'une réunion la semaine prochaine", ajoutait-on chez Commerzbank, tout en notant que les chances de voir aboutir ces négociations sont faibles.

Le ministre russe de l'Énergie, Alexander Novak, cité par l'agence Bloomberg, a déclaré depuis le Kazakhstan jeudi que la Russie était prête à discuter d'une fourchette de prix et de la réduction de la production quand elle rencontrera les pays producteurs de l'Opep, la semaine prochaine.

(c) AFP

Commenter Le pétrole rebondit, encouragé par la baisse de la production américaine


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    lundi 19 novembre 2018 à 16:19

    Le pétrole baisse, pénalisé par un possible surplus d'offre

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par les craintes d'un surplus d'offre.

    lundi 19 novembre 2018 à 16:09

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 14:21

    Brésil: un "Chicago Boy" à la tête de Petrobras so…

    Rio de janeiro: Le futur ministre de l'Economie du Brésil, Paulo Guedes, a annoncé lundi la nomination à la tête de Petrobras...

    lundi 19 novembre 2018 à 13:28

    "Le peuple en a marre": des "gilets jaunes…

    Lespinasse (France): "Le peuple en a marre": quelque 80 "gilets jaunes" bloquaient lundi un dépôt pétrolier au nord de Toulouse, déterminés à...

    lundi 19 novembre 2018 à 12:14

    Le pétrole en légère hausse mais sous pression

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression tandis que les inquiétudes sur un...

    lundi 19 novembre 2018 à 10:50

    Huile de palme exclue des biocarburants: Griveaux dénonce un…

    Paris: Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a dénoncé lundi l'amendement "totalement contre-productif" d'un député MoDem excluant l'huile de palme de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 09:47

    Nouveaux rassemblements de "gilets jaunes", des dé…

    Paris: Plusieurs rassemblements de "gilets jaunes", qui souhaitent pérenniser leur mouvement contre la hausse des taxes contre les carburants, perturbaient à nouveau...

    lundi 19 novembre 2018 à 04:24

    Le pétrole en hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par les espoirs que l'Opep et ses partenaires vont agir...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite