Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole rechute à New York, par crainte de réserves élevées aux USA

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont fortement baissé jeudi à l'ouverture à New York, repassant sous les 50 dollars le baril, le marché anticipant un bond des réserves américaines de pétrole dans un rapport hebdomadaire de Washington.
Vers 14H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars, l'actuel contrat de référence, cédait 2,89 dollars à 49,25 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Même si le marché accorde d'abord du crédit aux chiffres officiels du département de l'Energie (DoE) sur les réserves américaines, attendus à 16H00 GMT, la fédération American Petroleum Institute (API) a déjà donné mercredi soir un mauvais signe avec ses propres estimations, très élevées.

On voit ressurgir les craintes d'une offre excessive, ce qui semble d'abord lié à la publication de l'API, qui a annoncé une hausse de 14,3 millions de barils, la semaine dernière, a noté Gene McGillian, de Tradition Energy. Si le DoE la confirme, ou même s'il donne des chiffres moins élevés, cela pourrait témoigner de réserves supérieures à 430 millions de barils, du jamais vu en 85 ans.

Lors de la semaine précédente, les stocks avaient déjà atteint leur plus haut niveau depuis 1982, date des premières publications hebdomadaires du DoE, et depuis novembre 1930 sur la base des données mensuelles qui précédaient.

Les experts interrogés par l'agence Bloomberg s'attendent à nouveau à une hausse de trois millions de barils des réserves de brut dans l'ensemble des Etats-Unis.

Toutefois, d'après les chiffres de l'API, ces prévisions sont très en-deçà de la réalité et correspondent à la hausse des stocks pour le seul terminal de Cushing, dans l'Oklahoma (sud) qui sert de référence au WTI, ont souligné les experts de Commerzbank, rappelant que les réserves américaines ont déjà augmenté de 35 millions de barils en cinq semaines.

Les experts de Bloomberg prévoient par ailleurs une baisse des réserves d'essence et de produits distillés, respectivement de 250.000 barils et de 1,1 million de barils.

Tant que l'on ne voit pas d'amélioration des fondamentaux, en premier lieu une baisse de la production en Amérique du Nord, et tant que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole conservera sa politique de défense de ses parts de marchés, on restera sous pression, a conclu Gene McGillian.

En décidant en novembre de maintenir son plafond de production, l'Opep a accéléré la chute des prix du pétrole qui ont perdu jusqu'à 60% de leur valeur depuis juin, avant de se stabiliser début 2015.








Commenter Le pétrole rechute à New York, par crainte de réserves élevées aux USA

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 23 février 2018 à 21:26

Le pétrole progresse, influencé par la baisse des stocks amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en hausse vendredi, toujours influencés par...

vendredi 23 février 2018 à 16:05

Le pétrole temporise après avoir grimpé avec les stocks amér…

Londres: Les cours du pétrole bougeaient peu vendredi en cours d'échanges européens, temporisant après avoir grimpé en raison de stocks américains plus...

vendredi 23 février 2018 à 12:26

Le pétrole en léger repli après les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu vendredi en cours d'échanges européens après avoir bondi la veille à la suite de...

vendredi 23 février 2018 à 10:41

Parapétrolier: Schlumberger et Subsea 7 projettent une coent…

Oslo: Le leader mondial du secteur parapétrolier, le franco-américain Schlumberger, et son concurrent Subsea 7 ont dévoilé vendredi leur intention de former...

vendredi 23 février 2018 à 06:37

Le pétrole à la baisse en Asie

hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, après les gains enregistrés la veille grâce à...

jeudi 22 février 2018 à 21:39

Le pétrole soutenu par les exportations et les stocks améric…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont progressé jeudi à la clôture, soutenus par...

jeudi 22 février 2018 à 17:35

USA: baisse surprise des stocks de pétrole brut au 16/02

New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé aux Etats-Unis la semaine dernière selon des chiffres publiés jeudi par l'Agence américaine...

jeudi 22 février 2018 à 16:29

Le pétrole remonte un peu, le marché hésite avant les stocks…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant alors que les Etats-Unis publieront jeudi leurs...

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite