Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole tente de se reprendre, sur fond d'inquiétudes sur l'offre

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole montaient un peu vendredi en fin d'échanges européens, soutenus par des inquiétudes sur l'offre de brut, ainsi que par un regain d'espoir sur la demande américaine.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour7 livraison en février valait 111,44 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,15 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, perdait 12 cents, à 98,92 dollars.

Dans un marché sans grand volume à l'approche des fêtes de fin d'année, les investisseurs étaient attentifs vendredi à la situation au Soudan du Sud, où des hommes armés ont attaqué un champ pétrolier mercredi, dans un regain de tensions faisant craindre une nouvelle baisse de la production du pays.

En outre, le Brent était soutenu par les problèmes persistants en Libye où les rebelles refusent de rouvrir les terminaux pétroliers de la région riche en pétrole de l'est du pays, notait Fawad Razaqzada, analyste chez Forex.com.

Les gardes des installations pétrolières bloquent depuis fin juillet les principaux terminaux pétroliers du pays. Cette crise a provoqué la chute de la production libyenne à 250.000 barils par jour, contre près de 1,5 million de barils par jour en temps normal.

Par ailleurs, la révision en hausse de la croissance du Produit intérieur brut aux États-Unis pour le troisième trimestre, à 4,1% contre une estimation précédente de 3,6%, a alimenté les espoirs de voir rebondir la demande du plus gros consommateur mondiale d'or noir.

Le rebond des cours restait tout de même faible car les marchés reprenaient leur souffle après la décision mercredi de la Fed de commencer à diminuer à partir de janvier ses rachats d'actifs mensuels massifs, de 10 milliards de dollars à 75 milliards de dollars.

Cette diminution a été vue comme un signe de confiance dans l'économie plutôt qu'un coup porté à la liquidité, ce qui a soutenu les cours du brut, commentait David Hufton, analyste chez PVM.

Les injections massives de liquidités ont pour effet de stimuler les investissements, notamment dans les matières premières, et de diluer la valeur du dollar, rendant ainsi plus attrayant les achats d'or noir, libellés dans la monnaie américaine.







Commenter Le pétrole tente de se reprendre, sur fond d'inquiétudes sur l'offre

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 23 février 2018 à 21:26

Le pétrole progresse, influencé par la baisse des stocks amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en hausse vendredi, toujours influencés par...

vendredi 23 février 2018 à 16:05

Le pétrole temporise après avoir grimpé avec les stocks amér…

Londres: Les cours du pétrole bougeaient peu vendredi en cours d'échanges européens, temporisant après avoir grimpé en raison de stocks américains plus...

vendredi 23 février 2018 à 12:26

Le pétrole en léger repli après les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu vendredi en cours d'échanges européens après avoir bondi la veille à la suite de...

vendredi 23 février 2018 à 10:41

Parapétrolier: Schlumberger et Subsea 7 projettent une coent…

Oslo: Le leader mondial du secteur parapétrolier, le franco-américain Schlumberger, et son concurrent Subsea 7 ont dévoilé vendredi leur intention de former...

vendredi 23 février 2018 à 06:37

Le pétrole à la baisse en Asie

hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, après les gains enregistrés la veille grâce à...

jeudi 22 février 2018 à 21:39

Le pétrole soutenu par les exportations et les stocks améric…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont progressé jeudi à la clôture, soutenus par...

jeudi 22 février 2018 à 17:35

USA: baisse surprise des stocks de pétrole brut au 16/02

New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé aux Etats-Unis la semaine dernière selon des chiffres publiés jeudi par l'Agence américaine...

jeudi 22 février 2018 à 16:29

Le pétrole remonte un peu, le marché hésite avant les stocks…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant alors que les Etats-Unis publieront jeudi leurs...

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite