Menu
A+ A A-

Le brut se stabilise dans un marché attentiste

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole se stabilisaient lundi en cours d'échanges européens, dans un marché sans grande direction dans l'attente d'une réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et d'indicateurs américains majeurs.

Vers 11H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 109,72 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 3 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance restait stable, à 92,72 dollars, par rapport à la clôture de vendredi.

Les prix du brut avaient ouvert lundi la séance en Asie en légère hausse, "après des chiffres en provenance de Chine montrant que le la croissance économique du deuxième plus gros consommateur de pétrole (au monde derrière les États-Unis, ndlr) se maintient", commentait Lee Mumford, analyste chez Spreadex.

Des statistiques du gouvernement publiées dimanche ont en effet indiqué que la production manufacturière en Chine s'est maintenue en novembre à son niveau du mois précédent, le plus élevé depuis avril 2012.

La banque HSBC a de son côté indiqué, que la production manufacturière s'est légèrement tassée en novembre, mais bien moins que ne le laissait supposer le chiffre préliminaire dévoilé il y a deux semaines.

Mais la prudence restait de mise sur le marché, alors dans l'attente de la publication d'indicateurs majeurs sur la vigueur de la reprise économique des États-Unis.

En effet, les investisseurs décortiqueront mercredi les chiffres de l'emploi dans le secteur privé aux États-Unis en novembre et surtout vendredi le rapport officiel mensuel sur l'emploi et le chômage de la première économie mondiale, en quête d'indices sur la vigueur de l'activité dans le pays et ainsi sur les perspectives de la demande énergétique américaine.

Les investisseurs attendaient également mercredi la réunion des pays membres de l'Opep, même si celle-ci devrait aboutir sur un maintien du plafond de production du cartel à 30 millions de barils par jour (mbj), niveau auquel il est fixé depuis fin 2011.

Pour les analystes de Commerzbank, "avec la forte de hausse de la production américaine, il existe un risque de surplus de l'offre sur le marché mondial du pétrole en 2014. Mais il est probable que l'Opep ne répondra par une baisse de ses objectifs de production que si le prix du baril (de Brent) tombe significativement sous 100 dollars".

afp/rp



(AWP / 02.12.2013 13h00)




Commenter Le brut se stabilise dans un marché attentiste


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    mardi 13 novembre 2018 à 16:22

    Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

    mardi 13 novembre 2018 à 14:12

    Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

    Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:23

    L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:20

    Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:02

    Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

    Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite