Menu
A+ A A-

Le brut se replie à New York malgré la baisse du dollar

prix-du-petrole

New York - Les prix du pétrole se sont repliés mercredi à New York, malgré la baisse de la monnaie américaine généralement facteur de soutien au brut, à la veille du rapport hebdomadaire sur les stocks aux Etats-Unis.


Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en février a terminé à 90,86 dollars, en repli de 52 cents par rapport à la veille.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars échangé à Londres sur l'IntercontinentalExchange a quant à lui gagné 36 cents à 98,16 dollars.

La séance a été hésitante, alors que le marché new-yorkais avait ouvert en hausse. La publication d'un indicateur décevant sur l'immobilier - une chute plus importante que prévu des mises en chantier en décembre aux Etats-Unis - a refroidi les investisseurs, comme l'a montré un marché boursier en petite baisse à Wall Street.

Dans un premier temps l'affaiblissement du dollar avait soutenu les prix. L'évolution des cours du Brent échangé à Londres a une nouvelle fois différé de celle du pétrole texan.

Le marché nord-américain a donc poursuivi la pause en cours depuis le début de la semaine, après les gains importants enregistrés la semaine passée: les prix avaient bondi de plus de 3,50 dollars à New York tandis que le Brent avait dépassé 99 dollars.

"La faiblesse sur le marché du brut s'affirme alors que l'on se dirige vers la saison de maintenance des raffineries aux Etats-Unis, qui va tempérer la demande de brut", a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

En l'absence d'actualité décisive mercredi pour le marché pétrolier, les investisseurs cherchaient un nouvel élément catalyseur.

"La question pour eux est de savoir comment les statistiques économiques vont évoluer dans un environnement où les prix sont à plus de 90 dollars", a estimé Mike Fitzpatrick, de Kilduff Report. "C'est pourquoi les récents plus hauts des prix n'ont pas été dépassés, malgré la pression continue sur le dollar et un solide marché boursier".

Les chiffres hebdomadaires du département américain de l'Energie sur l'état des stocks de pétrole aux Etats-Unis pourraient fournir une indication à court terme. Ils sont attendus jeudi avec une journée de décalage, lundi ayant été férié.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, les réserves de brut devraient avoir diminué de 900'000 barils la semaine passée.

En revanche, ils prévoyaient une augmentation de 2,3 millions de barils des stocks d'essence et de 500'000 barils de ceux de produits distillés (dont le fioul de chauffage et le gazole).

Les analystes supposaient ainsi que les problèmes de l'oléoduc Trans Alaska, qui achemine depuis l'Arctique un dixième de la production américaine de brut, ont réduit l'offre, tandis que les conditions météorologiques difficiles ont réduit la consommation d'essence et perturbé certaines livraisons de produits distillés, a expliqué Andy Lipow.

La question des réserves élevées à Cushing, principal terminal pétrolier aux Etats-Unis situé dans l'Oklahoma (sud), pesait sur les cours du brut new-yorkais.

rp

(AWP/20 janvier 2011 06h20)

Commenter Le brut se replie à New York malgré la baisse du dollar


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    mardi 13 novembre 2018 à 16:22

    Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite