Menu
A+ A A-

A son plus haut de l'année à New York, le marché pétrolier regagne de l'optimisme

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont terminé mardi à New York à leur plus haut niveau de l'année, le marché se mettant à croire à une nouvelle baisse de la production américaine, après s'être rassuré quant au risque d'afflux d'or noir iranien.
Après une ouverture en baisse, le prix du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mai s'est redressé et a terminé en hausse de 1,84 dollar à 53,98 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), un niveau de clôture qu'un contrat de référence n'avait plus atteint depuis le 30 décembre, date à laquelle il s'était établi à 54,12 dollars.

Le sentiment revient plus franchement à la hausse, a rapporté Carl Larry, de Frost & Sullivan. L'attention s'est tournée vers la production américaine, et si l'on apprend demain qu'elle a enregistrée une deuxième baisse hebdomadaire de suite, cela laissera penser qu'elle décline vraiment.

Comme tous les mercredis, le département de l'Energie (DoE) publiera ses chiffres hebdomadaires sur l'état des réserves américaines de brut.

Même si les analystes s'attendent pour la plupart à une nouvelle hausse des réserves elles-mêmes, certains espèrent, comme M. Larry, que la production, qui dépasse actuellement neuf millions de barils par jour, confirme une très légère baisse engagée la semaine précédente.

De plus, le spécialiste de l'énergie Genscape a estimé que les réserves du terminal de Cushing, dans l'Oklahoma, n'avaient augmenté que de 169.000 barils, bien moins que ce qui est attendu, a rapporté Phil Flynn, de Price Futures Group.

C'est un nouveau signe que l'on s'est bien trop inquiété de voir les réserves arriver au maximum de leurs capacité dans ce terminal très surveillé qui sert de référence aux cours du WTI, a-t-il ajouté.

Les interrogations sur l'offre américaine semblaient donc reprendre le dessus sur un marché qui était dominé depuis plusieurs séances par la question iranienne, après la signature jeudi d'un accord entre Téhéran et les grandes puissances.

L'Iran et le groupe 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) se sont entendus en Suisse sur les paramètres d'un accord âprement négocié depuis 18 mois au sujet du programme nucléaire de Téhéran. Ils doivent désormais se pencher sur les détails techniques complexes d'un accord définitif qui doit intervenir avant le 30 juin.

Cela va peut-être déboucher sur une résolution, mais pour le moment c'est un grand point d'interrogation, a estimé M. Larry, pour qui le marché avait mis de côté ce sujet et ne craignait donc plus un afflux de pétrole iranien.







Commenter A son plus haut de l'année à New York, le marché pétrolier regagne de l'optimisme



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 21 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole glisse, ignorant le risque géopolitique au Moyen-…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique et se concentrant sur l'absence de ruptures d'approvisionnement, les...

    mardi 21 mai 2024 à 11:08

    Nouvelle plainte à Paris contre TotalEnergies

    Paris: Trois ONG et huit personnes issues du monde entier ont déposé plainte mardi à Paris contre le géant pétrolier français TotalEnergies...

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite