Menu
A+ A A-

Petite hausse du brut à l'ouverture à New York

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole étaient en hausse à l'ouverture jeudi à New York, le baril de référence gagnant 31 cents à 109,14 dollars à la faveur d'une baisse du nombre de nouveaux chômeurs aux Etats-Unis, mais leur progression était freinée par leurs niveaux élevés.

Vers 13H15 GMT/15h15 HEC, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai s'échangeait à 109,07 dollars, en hausse de 24 cents par rapport à la veille.

En nette baisse quelques minutes plus tôt, les prix du pétrole ont comblé leurs pertes, passant même dans le vert à New York après la publication des chiffres hebdomadaires du département du Travail américain.

Le nombre de nouveaux chômeurs inscrits a de nouveau reculé la semaine dernière aux Etats-Unis.

Dans le sillage de cette information, le baril est monté à un nouveau sommet depuis septembre 2008, atteignant 109,37 dollars. Le prix du baril de Brent à Londres est resté en petite baisse.

"Oui, les prix sont élevés, et il y a des questions maintenant sur la façon dont cela va affecter la demande. Certaines personnes se penchent sur le sujet et le marché cale", a constaté Tom Bentz, de BNP Paribas.

Toutefois la situation restait tendue sur le marché et "peut changer dans la minute", a souligné l'analyste.

En Libye, le gouvernement a accusé les forces britanniques de bombarder des installations pétrolières du champ d'Al-Sarir, dans le sud-est du pays, causant des dégâts matériels selon lui.

L'Otan a nié ces affirmations. Le général Charles Bouchard, commandant de l'opération baptisée Unified Protector a au contraire accusé les forces fidèles au colonel Kadhafi et précisé qu'un incendie avait été déclenché dans une installation au nord de Sarir.

"Dans tous les cas, c'est une installation qui pourrait empêcher du pétrole (libyen) de revenir sur le marché", a observé Tom Bentz.

Les craintes au sujet de l'offre de pétrole gardaient le marché sous tension, pas seulement à l'égard de la Libye. Au Nigeria, premier producteur de brut africain dont l'histoire électorale est entachée de fraudes et de violences, des élections générales plusieurs fois reportées sont attendues dans le courant du mois.

rp

(AWP/07 avril 2011 15h45)

Commenter Petite hausse du brut à l'ouverture à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 24 mars 2019 à 06:47

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    jeudi 21 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole s'éloigne un peu de ses récents sommets

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi mais sont restés proches de leurs plus hauts en quatre mois, au...

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite