Menu
A+ A A-

Le brut bondit à New York, vivifié par la baisse du chômage aux USA

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Le prix du pétrole coté à New York a de nouveau terminé en nette hausse vendredi, vivifié par l'annonce d'une baisse inattendue du chômage aux Etats-Unis en avril qui rassurait le marché sur les perspectives de consommation de brut dans le pays.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juin a grimpé de 1,62 dollar pour s'établir à 95,61 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), se hissant au-dessus de la barre des 95 dollars pour la première fois depuis un mois.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin a terminé à 104,19 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 1,34 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Le cours de l'or noir avait déjà bondi la veille de près de 3 dollars, à Londres comme à New York, grâce à la décision de la Banque centrale européenne (BCE) d'abaisser son principal taux directeur et à la baisse des nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis.

Et vendredi, la publication du rapport mensuel officiel sur l'emploi en avril "a déclenché une brusque poussée des marchés des actions et éveillé plus généralement l'appétit pour les actifs jugés risqués" comme les matières premières, a remarqué Tim Evans, de Citi.

Selon le département du Travail, le taux de chômage officiel a encore reculé de 0,1 point le mois dernier pour s'établir à 7,5%, son plus bas niveau depuis décembre 2008.

Dans le même temps, le solde net des créations d'emploi s'est affiché à 165'000, dépassant les prévisions du marché. Les autorités ont de plus revu à la hausse de nombres d'emplois créés en février et en mars.

"Ces chiffres traduisent le fait que l'économie américaine n'est pas en aussi mauvaise passe qu'on le pensait en ce début de deuxième trimestre" alors que beaucoup redoutaient les conséquences des coupes budgétaires imposées au pays depuis début mars, a remarqué Bart Melek de TD Securities.

Cette bonne nouvelle rassérénait les investisseurs sur les perspectives de demande énergétique dans le pays.

La publication plus tard en cours de séance d'indicateurs plus maussades sur l'économie américaine n'a pas freiné l'enthousiasme des investisseurs.

Les autorités américaines ont pourtant indiqué que les commandes reçues par les industries manufacturières aux Etats-Unis avaient nettement chuté en mars et surtout que l'activité avait continué de ralentir dans les services aux Etats-Unis en avril.

Mais le bond des cours du baril a aussi été aidé par un accès de faiblesse de la monnaie américaine en cours de séance, qui a favorisé les achats de brut libellés en dollar pour les investisseurs munis d'autres devises.

Cette progression se produit alors que "les fondamentaux physiques du marché ne sont pas très bons", a remarqué M. Evans.

Les stocks de pétrole ont grimpé la semaine dernière à leur plus haut depuis 1981 et "malgré les progrès économiques, la demande pour les produits transformés reste faible", a-t-il noté.

rp



(AWP / 06.05.2013 06h21)


Commenter Le brut bondit à New York, vivifié par la baisse du chômage aux USA


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    mardi 13 novembre 2018 à 16:22

    Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

    mardi 13 novembre 2018 à 14:12

    Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

    Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite