Menu
A+ A A-

Le brut remonte à New York, dans un marché sans illusions

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les cours du pétrole sont remontés vendredi, après avoir plongé la veille sous le seuil de 80 dollars, dans un marché qui restait prudent, miné par une salve d'indicateurs moroses et un contexte d'offre abondante.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en août a terminé en hausse de 1,56 dollar à 79,76 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE), est repassé au-dessus de la barre de 90 dollars, à 90,98 dollars, en hausse de 1,75 dollar par rapport à la clôture de jeudi, où il avait atteint son plus bas niveau depuis décembre 2010.

Les cours du baril ont regagné du terrain vendredi dans un mouvement de rebond technique, selon les analystes, après avoir dégringolé de plus de 3 dollars jeudi, tombant sous la barre de 80 dollars pour la première fois depuis octobre.

"Les cours du pétrole sont partis très bas (jeudi), et se sont rapprochés d'un nouveau seuil de soutien, entre 74 et 76 dollars, au-dessus desquels ils tentent de se maintenir" pour l'instant, a constaté Rich Ilczyszyn, de iiTrader.

Après avoir poursuivi leur recul en cours d'échanges électroniques avant l'ouverture de la séance vendredi, à 77,56 dollars, leur plus bas niveau depuis le 6 octobre, les cours ont profité d'une légère tendance haussière, mais les analystes pensaient que cela ne durerait pas.

"En dépit de ce rebond, les indicateurs économiques en Europe et en Chine sont en recul et les statistiques économiques sont mitigées au mieux", a commenté James Williams, de WTRG Economics.

Un avis que partageait Matt Smith de Summit Energy (Schneider Electric), pour qui, par ailleurs, "le pétrole se heurte à de nombreux vents contraires à la suite de l'abaissement des notes de crédits d'une série de grandes banques mondiales par Mooody's".

La décision jeudi soir par l'agence d'évaluation financière Moody's d'abaisser la note de 15 grandes banques occidentales actives sur les marchés mondiaux, dont les américaines Bank of America et Citigroup, continuait en effet à accentuer la nervosité, déjà forte, des investisseurs.

"La faible demande dans les pays développés et la peur d'une récession font la loi sur ce marché", a résumé James Williams.

Pour les analystes de Commerzbank, la situation du marché était aggravée par la présence d'un important excédent de production sur le marché.

Ainsi, le département de l'Energie américain (DoE) a fait état mercredi d'un gonflement inattendu des stocks de brut de 2,9 millions de barils lors de la semaine achevée le 15 juin, à un niveau proche d'un record en 22 ans atteint en mai.

"A moins que les pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) n'effectuent des coupes importantes dans leur production, la baisse des prix devrait s'amplifier", ont averti les analystes de Commerzbank.

rp



(AWP / 25.06.2012 06h21)


Commenter Le brut remonte à New York, dans un marché sans illusions


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:40

    Le pétrole continue de monter en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse en Asie vendredi après avoir dégringolé pendant un moment mais restaient sous pression du...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite