Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse, l'offre reste surabondante

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole se trouvaient sous pression mercredi en cours d'échanges européens, lestés par la surabondance d'offre sur le marché et dans l'attente des stocks de brut américains.
Vers 10H05 GMT (12H05 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 58,41 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 69 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 1,13 dollar à 52,85 dollars.

Les prix sont repartis à la baisse potentiellement à cause de prises de bénéfices et des commentaires du ministre saoudien du Pétrole Ali al-Nouaïmi sur la production de pétrole du pays qui aurait atteint des niveaux record en mars, commentaient les analystes de JBC Energy.

Les cours de l'or noir se trouvaient également de nouveau sous pression, avant la publication mercredi par le Département américain de l'Énergie (DoE) des statistiques sur les stocks de pétrole et produits pétroliers du premier pays producteur de pétrole et de gaz au monde.

Le WTI, la référence américaine du brut, avait pourtant clôturé la veille à son plus haut niveau de l'année, mais les inquiétudes sur un nouveau gonflement des stocks de brut américain après la publication des estimations mardi de l'API (la fédération professionnelle American Petroleum Institute) a quelque peu calmé les ardeurs haussières du marché.

Comme le soulignaient plusieurs analystes, l'API a fait état d'une hausse des stocks de brut de 12,2 millions de barils aux États-Unis et de 1,2 million de barils à Cushing (Oklahoma, centre-sud des États-Unis).

Si cela était confirmé par le DoE, cette augmentation des réserves serait bien supérieure aux estimations des experts interrogés par l'agence Bloomberg News.

Ces derniers s'attendaient en effet à une nouvelle hausse des stocks de brut, de 3,25 millions de barils, mais à une baisse des réserves d'essence de 2 millions barils. Les stocks de produits distillés auraient, quant à eux, progressé de 850.000 barils lors de la semaine achevée le 3 avril.

Malgré le rebond des prix de ces deux derniers jours il y a un gros problème avec l'offre de pétrole. Il y a trop de pétrole en comparaison à la demande, notaient les analystes de PVM.







Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 août 2018 à 22:07

Le pétrole monte, profitant d'un apaisement des tensions géo…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé lundi, profitant d'un apaisement des tensions entre Pékin et Washington et d'une accalmie...

lundi 20 août 2018 à 16:05

Le pétrole monte mais le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole montaient légèrement lundi en cours d'échanges européens mais la tendance à la baisse des prix depuis début...

lundi 20 août 2018 à 15:52

Les prix des carburants en ordre dispersé

Paris: Les prix des carburants routiers vendus dans les stations-service françaises ont évolué en ordre dispersé la semaine dernière, le gazole progressant...

lundi 20 août 2018 à 12:12

Le pétrole monte un peu dans un marché inquiet

Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement lundi en cours d'échanges européens mais la tendance à la baisse des prix depuis début...

lundi 20 août 2018 à 11:58

Sanctions américaines: le géant pétrolier Total s'est offici…

Téhéran: Le géant pétrolier français Total s'est officiellement désengagé de ses projets d'investissements de plusieurs milliards de dollars en Iran, une conséquence...

lundi 20 août 2018 à 06:36

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, lundi, après avoir bouclé vendredi une septième semaine d'affilée dans le rouge...

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite