Menu
A+ A A-

Total : va se renommer pour traduire son cap vers les renouvelables

prix du petrole Paris (reuters)Paris: Total a annoncé mardi son intention d'adopter un nouveau nom - TotalEnergies - pour refléter sa transition vers la neutralité carbone alors que l'année 2020, marquée par une chute de ses résultats liée à la crise sanitaire, a vu la compagnie pétrolière et gazière accélèrer sa diversification dans l'électricité et les énergies renouvelables.
Le changement de nom sera proposé aux actionnaires lors de l'assemblée générale du 28 mai, a indiqué Total à l'occasion de la publication de ses résultats du quatrième trimestre.

"L'année 2020 a été une affirmation de notre volonté de transformation de l'entreprise en TotalEnergies", a déclaré lors d'une vidéoconférence son PDG, Patrick Pouyanné.

"En proposant aux actionnaires de changer de nom, ce qu'on leur propose profondément c'est d'approuver le changement de stratégie", a-t-il ajouté en parlant de "décision historique".

Total a fait savoir qu'il comptait consacrer cette année aux renouvelables et à l'électricité plus de 20% de ses investissements nets, prévus à 12 milliards de dollars.

Le groupe estime qu'il lui faudra financer cinq milliards de dollars d'investissements en 2021 et près de 60 milliards en dix ans afin d'atteindre son objectif de près de 100 gigawatts (GW) de capacités brutes de production d'énergies renouvelables en 2030 (contre 7 GW à fin 2020).

Total a précisé qu'il détenait déjà en la matière un portefeuille de capacités brutes installées, en construction et en développement de 35 GW à horizon 2025 - avec une présence en Inde, en Espagne, au Royaume-Uni et aux États-Unis.


Il entend conserver 50% de ses projets et de leur production - et donc en revendre la moitié une fois qu'il les a développés - afin de s'assurer une rentabilité de 10%.

Objectif d'économies de $500 MLNS cette année

Total a publié mardi des résultats en net recul au titre du quatrième trimestre 2020, marqués par la chute des prix et de la demande de pétrole liées au coronavirus, mais ses performances sont ressorties supérieures aux attentes et le groupe a une nouvelle fois maintenu son dividende.

A la Bourse de Paris, l'action Total progressait de 1,13% à 35,58 euros à 12h04.

Le résultat net ajusté est ressorti à 1,3 milliard de dollars (-59%) sur les trois derniers mois de 2020 et la production a reculé de 9%, à 2,841 millions de barils équivalent pétrole par jour.

Total accuse dans le même temps sur l'ensemble de 2020 une perte nette part du groupe de 7,2 milliards de dollars, sous l'effet notamment de dépréciations d'actifs d'un montant de 10 milliards, annoncées pour l'essentiel fin juillet.

Le groupe propose un solde de dividende de 0,66 euro par action, identique à celui des trois trimestres précédents, ce qui porte son dividende à 2,64 euros par action au titre de 2020.

Total a dans le même temps prévenu que l'environnement restait incertain et dépendant de la reprise de la demande mondiale, toujours affectée par la pandémie de COVID-19.

Il anticipe une production stable en 2021 par rapport à 2020 et vise 500 millions de dollars d'économies supplémentaires cette année après avoir réduit ses coûts de 1,1 milliard l'an dernier.

Les marges européennes de raffinage restent "fragiles", a également souligné Total, qui anticipe néanmoins une contribution de l'aval supérieure à 5 milliards de dollars de cash-flow pour 2021.

Les ventes de gaz naturel liquéfié (GNL) sont quant à elles attendues en hausse de 10% cette année, tirées par la demande en Chine et en Inde.

(c) Reuters

Commenter Total : va se renommer pour traduire son cap vers les renouvelables


    La Compagnie pétrolière française Total

    La France ne va pas manquer d'essence, dit Olivier Véran

    mercredi 05 octobre 2022

    Paris: La France ne connaît pas de pénurie d'essence, a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement, en appelant toutefois la population à ne pas céder à la panique face aux fermetures de stations service afin d'éviter une "prophétie autoréalisatrice".


    -Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 06 octobre 2022 à 21:58

    Le pétrole encore en hausse; Biden s'active, sans convaincre…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore progressé jeudi, au lendemain de l'annonce d'une réduction brutale de la production de...

    jeudi 06 octobre 2022 à 21:30

    La Maison Blanche pèse sa réponse après la baisse de product…

    A bord d'Air Force One: La Maison Blanche a assuré jeudi examiner "toutes les options sur la table" après la décision de...

    jeudi 06 octobre 2022 à 13:20

    La baisse de production de l'Opep+ "stabilisera le marc…

    Moscou: Le Kremlin a estimé jeudi que la baisse drastique de production de l'Opep+ annoncée la veille "stabilisera le marché pétrolier", après...

    jeudi 06 octobre 2022 à 11:59

    Le pétrole en petite hausse après la coupe drastique de l'Op…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en petite hausse jeudi, au lendemain de la décision de l'Opep+ de réduire drastiquement son objectif...

    mercredi 05 octobre 2022 à 21:13

    Le pétrole grimpe encore après les coupes de production de l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur progression mercredi, après la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

    mercredi 05 octobre 2022 à 19:02

    Un plafonnement du prix du pétrole russe aurait un "eff…

    Moscou: Le vice-Premier ministre russe en charge de l'Energie, Alexandre Novak, a fustigé mercredi tout plafonnement du prix du pétrole russe qui...

    mercredi 05 octobre 2022 à 18:47

    Biden critique la baisse de production "à courte vue…

    Washington: Le président américain Joe Biden a vivement critiqué mercredi la baisse drastique de production de pétrole annoncée par l'Opep+, qui est...

    mercredi 05 octobre 2022 à 17:41

    🛢️USA: baisse surprise des stocks de pétrole brut

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont nettement diminué la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés mercredi par...

    mercredi 05 octobre 2022 à 17:16

    L'Opep+ sabre ses quotas de production pour soutenir les pri…

    Vienne: L'Opep+, de retour à Vienne mercredi pour la première fois depuis mars 2020, a voulu marquer le coup: elle a décidé...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En août 2022, le prix du pétrole baisse de nouveau

    Le vendredi 23 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En août 2022, le prix du pétrole en euros recule pour le deuxième mois consécutif (‑9,6 % après ‑4,8 % en juillet). Le prix du pétrole diminue de nouveau En août 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) baisse nettement de nouveau (‑10,1 % après ‑8,3 % en juillet), s'établissant en moyenne à 100,6 dollars.En euros, le prix du baril diminue également (‑9,6 % après ‑4,8 %), s’établissant en moyenne à 99,4 €, du fait de la forte dépréciation de l'euro vis-à-vis du dollar en août. Cours du pétrole Brent - Août 2022

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite