Logo

Le pétrole se reprend à l'annonce d'une libération de réserves stratégiques

Prix du petroleLondres: Les prix du pétrole remontaient mardi après l'annonce d'une initiative coordonnée entre les États-Unis et d'autres Etats consommateurs d'or noir pour libérer une partie de leurs réserves stratégiques de brut.
Vers 13H50 GMT (14H50 HEC), le prix du baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en janvier gagnait 0,58%, à 80,16 dollars.

À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le même mois engrangeait 0,17% à 76,88 dollars, alors que le brut baissait en début de séance.

Les États-Unis et d'autres pays consommateurs comme la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud ou encore le Royaume-Uni vont libérer une partie de leurs réserves stratégiques de pétrole, a annoncé mardi la Maison Blanche.

La première puissance économique mondiale va mettre sur le marché 50 millions de barils de pétrole.

En augmentant l'offre, les États-Unis et leurs partenaires espèrent faire mécaniquement baisser les cours.

Pour Louise Dickson, analyste de Rystad, cette décision "ne fait que repousser le problème de l'approvisionnement dans le temps, et risque de mettre à rude épreuve des stocks de pétrole déjà faibles".

Cette manoeuvre, sur la table depuis plusieurs semaines, était par ailleurs anticipée par nombre d'investisseurs.

Les cours des deux références de part et d'autre de l'Atlantique ont déjà amorcé une descente depuis près d'un mois, de l'ordre de 10% depuis les derniers sommets du 25 octobre.


C'est aussi "un message clair pour l'OPEP+" pour Mme Dickson et une nouvelle étape du "bras de fer" qui continue entre producteurs et consommateurs.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et dix alliés dont la Russie restreignent encore largement leur production d'or noir dans le cadre de l'accord OPEP+ pour soutenir les prix, malgré le risque d'inflation à même de peser sur la reprise économique.

Le recours aux réserves stratégiques des États-Unis et d'autres pays pourrait encourager l'OPEP+ à limiter la hausse graduelle de leur production, et donc maintenir inchangé le niveau global de l'offre.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se reprend à l'annonce d'une libération de réserves stratégiques

graphcomment>