Menu
A+ A A-

Le pétrole s'offre une nouvelle envolée, avant de consolider

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les cours du pétrole ont pris encore un peu plus de hauteur lundi, le Brent frôlant un plus haut de sept ans, avant de consolider à des niveaux toujours très élevés, sans perspective de répit.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre est monté, en séance, jusqu'à 86,70 dollars, à Londres. Au-delà de 86,74 dollars, il aurait atteint un plus haut depuis octobre 2014. Le Brent s'est en suite nettement replié, pour finir à 85,99 dollars, en progression de 0,53% ou 46 cents par rapport à vendredi.

Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le même mois, il a, lui, franchi 85 dollars pour la première fois depuis octobre 2014, pour aller jusqu'à 85,41 dollars, avant de reculer franchement lui aussi et finir à 83,76 dollars, à l'équilibre par rapport à vendredi.

Le marché avait été aiguillonné par des déclarations prudentes du ministre saoudien de l'Energie Abdelaziz ben Salmane à l'agence Bloomberg, qui a laissé entendre que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), dont l'Arabie saoudite est le chef de file, n'était pas prête à dévier du calendrier de relèvement progressif de sa production.

En l'état, l'organisation et ses partenaires de l'accord OPEP+ ont prévu de relever chaque mois leur production de 400.000 barils par jour, pour finir par retrouver le niveau d'avant la pandémie d'ici septembre prochain.

Le ministre du Pétrole du Nigeria Timipre Sylva, interviewé lui aussi par Bloomberg en marge du forum "Saudi Green Initiative", a jugé que le marché était "encore trop fragile".

Les cours ont aussi été soutenus par l'annonce d'un temps plus froid que prévu durant les semaines à venir aux États-Unis, ce qui devrait encore augmenter la demande d'énergie, déjà supérieure à la demande, a souligné Sam Stovall, de CFRA.

Autre facteur, le nouveau coup de chaud du gaz naturel, qui a grimpé lundi.


Pour John Kilduff, de la firme de conseil en investissement Again Capital, le refroidissement de fin de séance tient à des prises de bénéfices mais aussi au sentiment que "les Chinois vont faire encore davantage pour faire retomber les prix" de l'énergie.

Le prix du contrat à terme chinois sur le marché du charbon s'est ainsi encore un peu tassé lundi, affichant une baisse de près de 30% depuis mardi. L'ensemble des marchés de l'énergie souffrant d'une pénurie, ce mouvement favorise une accalmie pour l'or noir.

"On est à des niveaux élevés, donc si tout ne tourne pas dans le même sens en même temps, il est difficile de continuer à avancer", a expliqué John Kilduff.

(c) AFP

Commenter Le pétrole s'offre une nouvelle envolée, avant de consolider



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    jeudi 13 juin 2024 à 14:52

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 202…

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole...

    jeudi 13 juin 2024 à 13:20

    Le pétrole plombé par les stocks et les annonces de la Fed

    Londres: Les prix du pétrole reculent jeudi dans la foulée de réserves de brut américaines plus importantes que prévues et d'annonces de...

    mercredi 12 juin 2024 à 21:20

    Le pétrole arrache une nouvelle hausse, malgré les stocks et…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont parvenus à rester en hausse, mercredi, malgré un bond inattendu des stocks américains et...

    mercredi 12 juin 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse surprise des stocks de pétrole brut (+3,7 mil…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks commerciaux de pétrole brut ont sensiblement augmenté durant la semaine achevée le 7 juin, selon...

    mercredi 12 juin 2024 à 12:25

    Le pétrole monte avant la Fed, aidé par les stocks américain…

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient en petite hausse mercredi, poussés par de premières données hebdomadaires sur les stocks américains, en attendant...

    mardi 11 juin 2024 à 22:10

    Le pétrole reste à la hausse, mais s'essouffle

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré leur quatrième séance positive en cinq journées de cotation, mais l'élan de l'or...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 2025, sous les 60 dollars

    Le jeudi 13 juin 2024

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole d'ici 2025, anticipant que le prix du baril de Brent descendra à 60 dollars, soit une diminution de plus de 20 % par rapport aux prévisions actuelles.

    Lire la suite

    🇺🇸 USA: enquête sur soupçons d'entente sur les prix du pétrole réclamée

    Le jeudi 30 mai 2024

    Washington: Plus d'une vingtaine de sénateurs démocrates du Congrès des Etats-Unis ont demandé jeudi au ministère de la Justice d'enquêter sur des soupçons d'entente sur les prix dans l'industrie pétrolière et gazière aux Etats-Unis.

    Lire la suite

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite