Logo

Le pétrole en hausse avant la décision de la Fed sur les taux d'intérêt

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole ont fortement grimpé mardi en prévision de l'annonce par la Réserve Fédérale américaine (Fed) mercredi d'une baisse des taux d'intérêt.
A Londres, le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en septembre a gagné 1,59%, ou 1,01 dollar, à 64,72 dollars.

A New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour livraison à la même échéance s'est établi à 58,05 dollars, soit 2,07% de plus (ou 1,18 dollar) qu'à la clôture lundi.

"La baisse des taux d'intérêt affaiblit le dollar mais renforce les prix pétroliers", a indiqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

"C'est un événement auquel les investisseurs se préparent depuis un certain temps. Mais, à la veille de l'annonce de la Fed, ils réagissent à cette décision importante", a poursuivi l'expert.

Une baisse des taux d'intérêt a pour objectif de stimuler l'activité économique américaine et mondiale.

Plus la croissance mondiale est forte et plus la demande d'or noir est importante, ce qui se traduit par une hausse des prix du pétrole.

Le marché anticipait par ailleurs un nouveau recul des stocks de pétrole brut aux États-Unis lors de la publication mercredi d'un rapport hebdomadaire par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

Le dernier rapport avait fait état d'une chute de 10,8 millions de barils pour la semaine achevée le 19 juillet, soit la sixième semaine consécutive de baisse.

Les tensions persistantes dans le Golfe persique ont également continué de pousser vers le haut les prix de l'or noir.

Lundi, le chef de la diplomatie britannique, Dominic Raab, avait exclu un échange entre le pétrolier britannique saisi par l'Iran dans le détroit et le tanker iranien arraisonné par les Britanniques au large de Gibraltar.

De plus, Londres a envoyé un deuxième vaisseau de guerre dans le Golfe pour assurer "la sécurité" des navires britanniques.

Les cours du pétrole n'ont en revanche pas été particulièrement affectés par la salve de tweets de Donald Trump contre la Chine.

Le président américain a accusé Pékin de ne pas respecter les termes des négociations commerciales au moment où les discussions reprennent à Shanghai entre représentants des deux parties.

"Ca a donné l'impression qu'il serait encore plus difficile de parvenir à un accord commercial, ce qui menacerait la croissance mondiale", a souligné M. Lipow.

"Mais au final, le marché n'a pas vraiment tenu compte de ces tweets", a-t-il ajouté.

(c) AwP

Commenter Le pétrole en hausse avant la décision de la Fed sur les taux d'intérêt


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.