Logo

L'Opep+ devrait confirmer la hausse de sa production en février

cours du petroleMoscou: L'OPEP+ devrait confirmer mardi son intention d'augmenter sa production de pétrole en février en misant sur un impact limité du variant Omicron du coronavirus sur la demande mondiale de brut, a-t-on appris de trois sources proches de pays producteurs lundi.
L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, dont la Russie, a entrepris l'an dernier d'augmenter progressivement l'offre mondiale de brut après les réductions sans précédent mises en oeuvre en 2020 pour contrer la chute des prix provoquée par la pandémie.

Le groupe informel table ainsi pour l'instant sur une augmentation de 400.000 barils par jour (bpj) de ses pompages, équivalente à celles mises en oeuvre depuis la mi-2021.

Dans un rapport technique que Reuters a pu consulter dimanche avant la réunion prévue mardi, le groupe relativise l'impact du variant Omicron sur la demande globale en le décrivant comme "modéré et de courte durée" tout en maintenant tabler sur des perspectives économiques inchangées.

Si les objectifs de production de l'OPEP+ augmentent régulièrement, sa production réelle ne progresse pas aussi vite, certains pays étant confrontés à des contraintes imprévues.

Le groupe dans son ensemble a ainsi raté son objectif de 730.000 bpj en octobre puis de 650.000 en novembre selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

La réunion de mardi doit débuter à 13h00 GMT; l'ordre du jour inclut la nomination d'un nouveau secrétaire général de l'OPEP appelé à succéder à Mohammad Barkindo. Haitham Al Ghais, un Koweïtien, est favori pour le poste, ont dit plusieurs sources à Reuters la semaine dernière.


Le rapport du Comité technique conjoint (JTC) que Reuters a pu consulter estime que les stocks pétroliers commerciaux de l'OCDE devraient rester inférieurs à leur niveau moyen de la période 2015-2019 pendant les trois premiers trimestres de 2022 avant de dépasser ce niveau au quatrième trimestre.

(c) Reuters

Commenter L'Opep+ devrait confirmer la hausse de sa production en février

graphcomment>