Logo

Le pétrole hésite après l'opposition russe à des coupes supplémentaires

cours de cloture du petrole Wti BrentNew York: Les prix du pétrole ont terminé en ordre dispersé jeudi alors que le comité technique de l'Opep et son partenaire russe, réunis depuis mardi à Vienne, n'ont pas trouvé de compromis sur d'éventuelles coupes supplémentaires pour enrayer la chute des cours.
Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril s'est établi à 54,93 dollars à Londres, en baisse de 0,63%, ou 35 cents, par rapport à la clôture de mercredi.

A New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le mois de mars a pris 0,39%, ou 20 cents, à 50,95 dollars, après avoir perdu une partie de ses gains.

Les cours étaient en effet orientés à la hausse jeudi en début de séance, les investisseurs espérant que l'Opep "accentue et prolonge" ses limitations volontaires de production d'or noir, avait alors estimé Neil Wilson, de Markets.com.

Mais la Russie, alliée aux pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) au sein de l'Opep+, s'est opposée à la recommandation de son comité technique de baisser de 600.000 barils supplémentaires par jour la production de pétrole pour enrayer la chute des cours, selon plusieurs médias.

Ces derniers indiquent que l'Arabie saoudite voulait obtenir une réduction supplémentaire de 800.000 à un million de barils par jour et avait proposé une solution de compromis de 600.000 barils par jours, un niveau dont les investisseurs questionnent déjà l'efficacité.

Mais la Russie aurait demandé une prolongation des négociations, sans en préciser le format. La réunion, initialement prévue mardi et mercredi, en était déjà aux prolongations.

Plus tôt dans la journée, les "espoirs d'un ralentissement de la crise sanitaire en Chine" avaient quelque peu contribué au soutien des prix, a estimé David Madden, de CMC Markets, qui rappelait que le pays est le premier importateur d'or noir dans le monde.

Plus de 28.000 personnes sont désormais atteintes du nouveau coronavirus à travers la Chine et le bilan s'élevait jeudi à 560 décès.


(c) Afp

Commenter Le pétrole hésite après l'opposition russe à des coupes supplémentaires

graphcomment>