Logo

Le pétrole se reprend au lendemain des stocks américains

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole progressaient jeudi en cours d'échanges européens, rassurés par la perspective d'un marché "équilibré" pour 2020 après avoir mal réagi la veille à la hausse surprise des stocks de brut américains.
Vers 11H10 GMT (12H10 HEC), le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en février valait 64,22 dollars à Londres, en hausse de 0,78% par rapport à la clôture de mercredi.

A New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour janvier gagnait 0,51% à 59,06 dollars.

La veille, le BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. et le WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. avaient respectivement abandonné 0,96% et 0,81% sous la pression d'une hausse des stocks de brut américains de 800.000 barils publiée par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA), alors que les analystes interrogés par l'agence Bloomberg anticipaient une baisse de 3 millions de barils.

Mais "les dégâts ont été limités", a estimé jeudi Tamas Varga, analyste de PVM, ajoutant que "ces efforts étaient toujours à l'oeuvre ce matin."

"Le rapport de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) montrant qu'un +équilibre+ du marché pétrolier était réalisable l'an prochain", a contribué à rassurer le marché, a-t-il continué.

Jeudi, un rapport émanant de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) expliquait toutefois que l'offre de pétrole sur les marchés mondiaux pourrait être excédentaire début 2020 malgré les baisses de production supplémentaires décidées par les pays de l'OPEP et leurs partenaires.

Une vision attendue et partagée par certains analystes, comme Carsten Fritsch, de Commerzbank, qui estime que "les coupes supplémentaires décidées par les pays membres de l'OPEP+ ne seront pas suffisantes pour éviter une offre excédentaire pour le premier trimestre 2020."

Par ailleurs, le prix de l'action du géant pétrolier saoudien Aramco a bondi jeudi à la Bourse de Ryad au deuxième jour de sa cotation, portant la valorisation de l'entreprise à plus de 2.000 milliards de dollars.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se reprend au lendemain des stocks américains

graphcomment>