Logo

Le pétrole toujours orienté négativement en Asie

prix du petrole SingapourSingapour: Les cours du pétrole étaient orientés en baisse jeudi en Asie alors que la hausse surprise des stocks américains ravivait les inquiétudes sur une surabondance de l'offre et un ralentissement de la demande.
Vers 04H00 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, pour livraison en juillet, cédait 8 cents à 51,06 dollars dans les échanges électroniques.

Le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole., référence européenne, pour août, reculait également de 8 cents à 59,89 dollars.

Les cours avaient chuté mercredi à New York après l'annonce d'une augmentation surprise des réserves commerciales de brut aux États-Unis de 2,2 millions de barils lors de la semaine achevée le 7 juin.

Ces données publiées par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) "situent les réserves à leur plus haut niveau depuis juillet 2017" et "tombent au moment où s'accentuent les incertitudes autour des discussions sino-américaines", a commenté la banque ANZ dans une note.

Le président américain Donald Trump a pressé Pékin de revenir aux termes de l'accord qui avait été trouvé début mai entre les deux parties, faute de quoi signer un texte n'aurait selon lui "aucun intérêt", a rappelé ANZ.

Les analystes redoutent l'impact de ce conflit commercial sur l'économie mondiale, et donc sur la demande et les prix dans le secteur de l'énergie.

"Les cours du pétrole ne peuvent ignorer ces craintes d'autant qu'elles sont combinées à des stocks américains en augmentation", a réagi Edward Moya, analyste chez Oanda.

L'espoir de voir les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et leurs partenaires, Russie en tête, renouveler l'accord les engageant depuis 2017 à limiter leur production a cependant permis ces dernières semaines de contenir le repli des cours de l'or noir.

"Le groupe doit encore fixer une date pour sa prochaine réunion semestrielle, mais en attendant, l'idée d'une extension des réductions de production fait son chemin", a souligné M. Moya.

(c) AwP

Commenter Le pétrole toujours orienté négativement en Asie

graphcomment>