Logo

Shell: Le bénéfice 2018 bondit, le marché applaudit

prix du petrole Le groupe angloLondres: Le groupe anglo-néerlandais a également fait état d'une forte progression de sa génération de trésorerie, signe supplémentaire que les mesures d'économies drastiques mises en oeuvre après la chute des cours fin 2014 portent leurs fruits.
Le titre prenait 3,4% à 2.353,5 pence à la Bourse de Londres, vers 09h30 GMT, deuxième plus forte hausse du Footsie, qui avançait de 0,51% au même moment.

Les solides résultats du quatrième trimestre ont bénéficié de la hausse des cours du pétrole et du gaz sur un an et de la forte contribution du négoce de pétrole brut et de gaz naturel liquéfié.

"FLUX DE TRÉSORERIE INCROYABLE"

"Le flux de trésorerie est incroyable", commente Rob West, analyste chez Redburn, à "neutre" sur le titre. "Il est largement gonflé par la liquidation des stocks en aval, mais il dissipe toute inquiétude persistante sur la couverture de la dette et du dividende."

"Le débat va désormais porter sur la croissance à long terme (...) Mon point de vue est que Shell pourrait créer beaucoup de valeur pour les investisseurs en augmentant les investissements et en revenant à un mode de croissance", dit-il.

Les grands groupes pétroliers mondiaux devraient avoir généré plus de liquidités en 2018 qu'au cours de n'importe quelle année de cette décennie après des années de restrictions, mais les conseils d'administration restent prudents face à l'incertitude entourant les prix du pétrole.

Les gains importants enregistrés par les actions du secteur de l'énergie au cours des neuf premiers mois de 2018 se sont en grande partie envolés au dernier trimestre, en raison de l'effondrement des cours du brut, passés en quelques semaines de 86 à 50 dollars le baril.

Les cours du pétrole évoluent autour de 60 dollars le baril depuis le début de l'année.

Les craintes d'un ralentissement de la croissance mondiale, sur fond de guerre commerciale sino-américaine, pèsent sur les marchés boursiers.

Mais les bons résultats enregistrés par Shell devraient renforcer la confiance dans sa stratégie visant à accroître la génération de trésorerie en se concentrant sur les activités à forte marge telles que le pétrole en eaux profondes et le gaz naturel liquéfié.

"Nous avons tenu nos promesses pour l'année, y compris l'achèvement du programme de cessions de 30 milliards de dollars et le démarrage de projets de croissance clés tout en maintenant la discipline sur les investissements en capital", déclare le directeur général Ben van Beurden, cité dans un communiqué.

"Nous allons poursuivre avec un solide objectif en 2019, avec une approche disciplinée en matière d'investissement en capital et une croissance de nos flux de trésorerie et de nos rendements."

Shell est la première grande compagnie pétrolière à publier ses résultats annuels. Suivront vendredi les américains Exxon Mobil et Chevron.


BOND DES BÉNÉFICES

Shell a réalisé un bénéfice de 21,4 milliards de dollars (18,62 milliards d'euros) en 2018, en hausse de 36%, supérieur aux 20,98 milliards attendus par les analystes selon un consensus fourni par le groupe. Les résultats du groupe au second semestre ont fortement contribué à cette progression.

Sur le seul quatrième trimestre, le bénéfice net a grimpé de 32% à 5,688 milliards de dollars, grâce à la réduction des coûts. Le consensus fourni par la compagnie prédisait un bénéfice de 5,28 milliards de dollars sur le trimestre.

La production de pétrole et de gaz a légèrement augmenté en 2018, atteignant 3,666 millions de barils d'équivalent pétrole, les nouveaux gisements mis en service compensant l'effet des cessions.

Le flux de trésorerie disponible - qui permet de financer dividendes et rachats d'actions- a atteint 39,4 milliards de dollars en 2018, contre 27,6 milliards en 2017.

Shell, champion mondial de versements de dividendes avec 16 milliards de dollars par an, a lancé en octobre dernier un programme de rachat d'actions de 25 milliards de dollars sur trois ans, auquel il s'était engagé à la suite de l'acquisition de BG Group en 2016.

Shell avait racheté pour environ 4,5 milliards de dollars de ses actions à la fin du mois de janvier. Il a annoncé jeudi le lancement de la prochaine tranche de 2,5 milliards de dollars d’ici la fin avril.

(c) Reuters

Commenter Shell: Le bénéfice 2018 bondit, le marché applaudit


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.