Logo

Les traders parient désormais sur un pétrole à 200 $ pour la fin du mois

prix du petrole LondresLondres: Lorsque certains traders ont parié en septembre 2021 que le pétrole pourrait atteindre 200 dollars le baril d'ici la fin de l'année, peu y croyait. Maintenant que les prix ont atteint 130 dollars tôt lundi, un pétrole à 200 dollars d'ici la fin du mois de mars n'est pas si impensable, si bien que même les grandes banques d'investissement prévoient qu'une interdiction du pétrole russe ferait aisément grimper les prix à 150 dollars, voire à 200 dollars.
Désormais, les traders d'options ont considérablement augmenté les paris que le pétrole pourrait atteindre 200 $ dès ce mois-ci. Les traders profiteraient de ces options d'achat si les cours du pétrole atteignaient ces niveaux.

Selon les données d'ICE Futures Europe compilées par Bloomberg, plus de 1 200 contrats ont été échangés lundi pour l'option d'achat du futur BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. pour mai à 200 dollars le baril. En raison de la négociation active d'options ces derniers jours, le prix d'achat de ces options est monté en flèche.

Par exemple, les options sur le pétrole à 200 dollars sur les futures Brent de mai - expirant le 28 mars, soit trois jours avant l'expiration du contrat - ont vu le prix d'achat augmenter de 152 %. Le prix de l'option d'achat d'un baril à 150 dollars en juin a doublé et celui des options d'achat de 180 dollars a augmenté de 110 %, selon les données de la bourse citées par Bloomberg.

Lundi, au début des échanges, le BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. a grimpé à 130 dollars le baril, alors que l'on parle d'une interdiction du pétrole russe aux États-Unis et chez leurs alliés européens ainsi qu'une impasse dans les négociations pour relancer le soi-disant accord sur le nucléaire iranien.

Selon Bank of America, si la plupart des exportations de pétrole russe étaient arrêtées, le marché se retrouverait alors dans un déficit d'au moins 5 millions de barils par jour, ce qui pourrait déclencher un mouvement du prix du baril vers 200 dollars.

Si l'approvisionnement en pétrole russe continue d'être perturbé, le BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. pourrait terminer l'année à 185 dollars le baril, selon les analystes de JPMorgan dans leur note publiée la semaine dernière.



Commenter Les traders parient désormais sur un pétrole à 200 $ pour la fin du mois

graphcomment>