Logo

Argentine: une exploration pétrolière en mer suspendue par la justice

cours du petroleBuenos aires: La justice argentine a ordonné vendredi la suspension d'une exploration pétrolière offshore dans trois zones au large de la côte atlantique au centre du pays, objets de plusieurs manifestations ces dernières semaines, et demandé une étude d'impact environnemental.
La suspension, qui restera en vigueur jusqu'à un "jugement définitif" sur le fond, fait suite à une saisine et des arguments présentés par le maire de la grande ville balnéaire de Mar del Plata (400 km au sud de Buenos Aires), destination estivale par excellence des Argentins.

L'édile a reçu le soutien d'associations de défense de l'environnement dont Greenpeace Argentina et Surfrider Argentina.

La procédure vise une autorisation d'études d'exploration sismique octroyée fin décembre par le gouvernement (centre-gauche) d'Alberto Fernandez à la compagnie pétrolière norvégienne Equinor, conjointement à l'entreprise publique argentine YPF et à l'anglo-néerlandaise Shell, dans les zones offshore, situées dans la mer d'Argentine, à environ 300 km des côtes.

Le juge fédéral de Mar del Plata, Santiago Martin, a dans son arrêté cité par la presse, ordonné "la suspension immédiate" de l'approbation donnée au projet, en raison de "l'éventualité d'un dégât irréparable dérivé de la réalisation des tâches d'exploration".

Parmi les objections relevées par le juge figure "l'omission d'une évaluation environnementale stratégique, qui serait l'instrument approprié pour analyser les impacts cumulés de l'exploration sismique dans les différentes zones de la mer d'Argentine faisant l'objet d'une concession".

Début janvier, plusieurs milliers de manifestants, écologistes et militants de gauche, avaient protesté devant les plages de Mar del Plata contre le projet d'exploration. Des rassemblements avaient eu lieu dans d'autres villes du littoral argentin.

Greenpeace Argentina, qui a salué vendredi une décision "d'espoir", affirme que les explorations sismiques offshore sont "le deuxième plus grand facteur de bruit sous-marin après les essais militaires et nucléaires". Et rappelle que la zone concernée est "le principal couloir biologique de la Mer d'Argentine", zone privilégiée de nourriture d'importantes espèces locales comme la baleine franche australe.


(c) AFP

Commenter Argentine: une exploration pétrolière en mer suspendue par la justice

graphcomment>