Logo

Cinquième séance de recul pour les cours du pétrole

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole, qui avaient commencé sur un rebond, ont terminé en baisse pour la cinquième séance d'affilée mercredi après les données sur les stocks de brut aux Etats-Unis publiées par l'EIA.
Le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en octobre a perdu 1,15% ou 80 cents à 68,23 dollars à Londres par rapport à la clôture de mardi.

A New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le mois de septembre a conclu à 65,46 dollars en baisse de 1,69% ou 1,13 dollar.

Les cours des deux contrats de référence de part et d'autre de l'Atlantique semblaient pourtant bien partis pour mettre fin à une série de quatre séances consécutives de baisse. Mais ils ont fléchi à la publication de l'état des réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) à 14H30 GMT.

Ces réserves ont pourtant diminué de 3,2 millions de barils la semaine dernière, bien au-delà des attentes des analystes, selon le rapport hebdomadaire de l'agence.

Mais les stocks d'essence ont augmenté de 700.000 barils, ce malgré les déplacements de l'été, un mauvais signal pour la vigueur de la demande du premier consommateur d'or noir.

"Les marchés se demandent si le risque d'avoir un déficit de l'offre de pétrole au 3e trimestre ne va pas se transformer en un risque de surplus", relevait Bart Melek de TD Security.

L'analyste soulignait aussi que le dollar fort dont le statut de valeur refuge attirait les investisseurs, influait à la baisse sur les cours de l'or noir.


"Les prix du pétrole brut continuent à être confrontés à des vents contraires dus à la propagation rapide du variant Delta", a estimé Avtar Sandu, de Phillip Futures, d'autant plus que "de nouveaux blocages suscitent des inquiétudes quant à la demande en Asie".

Le Japon connaît notamment depuis fin juin une cinquième vague de coronavirus, la pire à ce jour, sous l'effet notamment du variant Delta, plus contagieux.

Les infections au Covid-19 "se propagent à travers le Japon à une échelle jamais observée jusque-là", a d'ailleurs déclaré mardi matin Yasutoshi Nishimura, le ministre chargé de coordonner la gestion de la crise sanitaire.

(c) AFP

Commenter Cinquième séance de recul pour les cours du pétrole

graphcomment>