Menu
A+ A A-

Le pétrole poursuit son recul, le marché s'interroge sur la demande

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole ont accusé leur quatrième séance de baisse consécutive mardi, empêtrés dans une situation économique moins favorable à la demande de brut, notamment en Chine.
Mardi, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en octobre a conclu à 69,03 dollars, perdant 0,69% ou 48 cents à Londres, par rapport à la clôture de la veille.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le mois de septembre a cédé 70 cents ou 1,04% à 66,59 dollars.

"Le marché essaye toujours d'évaluer quel va être l'effet du Covid" et de la propagation du variant Delta "sur la demande mondiale de pétrole", a expliqué Andrew Lebow de Commodity Research Group.

"Tout tourne autour de la Chine. Le marché reste influencé par les données chinoises qui chaque jour arrivent un peu plus faibles qu'attendu", a ajouté l'analyste.

La Chine est le deuxième consommateur mondial de pétrole après les États-Unis.

"Lorsque les résultats sont décourageants dans la deuxième plus grande économie du monde, les investisseurs en tiennent compte", a insisté Tamas Varga, de PVM.

"Entre l'OPEP qui augmente sa production chaque mois comme prévu et les perspectives de demande plus faibles, on assiste à un changement dans les attentes sur les cours", a encore indiqué M. Lebow.


Inquiet de la demande, le marché commence à se tourner vers les perspectives de l'offre avec la prochaine réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de leurs alliés via l'accord OPEP+ qui se tiendra le 1er septembre.

"Les nerfs des marchés pétroliers étant à vif, les données sur les stocks de brut de l'API pourraient revêtir plus d'importance que d'habitude, surtout si les stocks augmentent fortement", a expliqué Jeffrey Halley, de Oanda.

La fédération qui regroupe les professionnels du secteur pétrolier aux États-Unis, l'American Petroleum Institute (API), publie ses chiffres sur les stocks de brut aux États-Unis le mardi en fin de journée.

Jugé plus fiable, l'état des réserves publié par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) sort le mercredi. Les analystes s'attendent à une réduction des stocks de brut américains de 1,4 million de barils et de 2 millions pour l'essence, alors qu'on entame les dernières semaines de la période des déplacements estivaux.

(c) AFP

Commenter Le pétrole poursuit son recul, le marché s'interroge sur la demande



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 21 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se replie avant le week-end devant un dollar fort

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi, refroidis par un dollar fort et un affaiblissement de l'activité en...

    vendredi 21 juin 2024 à 12:15

    Le pétrole stable, les investisseurs surveillent le risque g…

    Londres: Les cours du pétrole se maintiennent vendredi, consolidant leurs gains de la semaine, alors que les investisseurs surveillent avec attention le...

    vendredi 21 juin 2024 à 11:00

    📉 En mai 2024, le prix du pétrole se replie nettement

    En mai 2024, le prix du pétrole en euros se replie nettement (‑9,8 % sur un mois après +6,7 % en avril)...

    jeudi 20 juin 2024 à 21:10

    Le pétrole reste ferme, aidé par le regain de la demande amé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore pris un peu de hauteur, jeudi, incités par un bond de la demande...

    jeudi 20 juin 2024 à 17:55

    🛢️ USA: baisse des stocks de pétrole brut, la demande bondit

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

    jeudi 20 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole se maintient avec le retour du risque géopolitiqu…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient en terrain positif jeudi, avec retour de la prime de risque géopolitique sur le marché...

    mercredi 19 juin 2024 à 12:00

    Le pétrole fléchit avec les premières données sur les stocks…

    Londres: Les prix du pétrole flanchaient légèrement mercredi, de premières données hebdomadaires mitigées sur les réserves commerciales des Etats-Unis mettant fin à...

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite

    🇫🇷 Fuite de TotalEnergies : gain pour le titre

    Le mardi 28 mai 2024

    France: Le président critique TotalEnergies pour le projet de départ de la société vers les États-Unis…

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite