Logo

Le pétrole en léger repli dans une séance calme

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse vendredi en cours d'échanges européens, dans une séance calme au lendemain de Thanksgiving et à quelques jours du sommet de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) à Vienne.
Vers 10H40 GMT (11H40 HEC), le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en janvier, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 63,58 dollars à Londres, en baisse de 0,45% par rapport à la clôture de jeudi.

A New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour la même échéance perdait 0,02% à 58,10 dollars.

"Les prix du pétrole sont en légère baisse vendredi matin alors que l'activité est limitée", a constaté Al Stanton, de RBC, mettant en avant le jour férié de Thanksgiving aux États-Unis jeudi.

Les investisseurs se montraient aussi prudents à moins d'une semaine du sommet de l'OPEP et de ses partenaires les 5 et 6 décembre à Vienne, même si "les marchés s'attendent à ce que l'accord en vigueur soit prolongé au-delà de mars 2020", a poursuivi M. Stanton.

En plus des "représailles" évoquées la veille par Pékin en réponse à la promulgation par le président américain Donald Trump de la loi soutenant les manifestations en faveur de la démocratie à Hong Kong, Tamas Varga, analyste de PVM, cite également le contexte géopolitique tendu au Moyen-Orient comme facteur de prudence sur le marché de l'or noir.

L'Irak a vécu jeudi l'une de ses journées les plus sanglantes en deux mois de contestation contre le pouvoir avec la mort de 31 manifestants dans la répression principalement dans le Sud, où des bâtiments officiels dont le consulat d'Iran ont été attaqués.

Les manifestants n'ont toutefois atteint ni la production ni la distribution de pétrole, unique ressource en devises du pays qui représente 90% des recettes du gouvernement.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en léger repli dans une séance calme


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.