Logo

Le pétrole en hausse avec les incertitudes sur la production saoudienne

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole ont terminé en hausse lundi, les investisseurs s'interrogeant sur le calendrier du rétablissement de la production saoudienne d'or noir.
Le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en novembre a fini à 64,77 dollars à Londres, en hausse de 0,8% ou 49 cents par rapport à la clôture de vendredi.

À New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour livraison en novembre, dont c'était le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, s'est établi à 58,64 dollars, 0,9% ou 55 cents de plus qu'à la dernière clôture.

Des doutes sur les promesses de relance de la production d'or noir en Arabie saoudite ont permis aux cours de progresser.

Dans un article publié dimanche, le Wall Street Journal a cité des responsables saoudiens évoquant des retards de "plusieurs mois" dans les travaux de reconstruction des sites touchés par les attaques du 14 septembre contre deux sites pétroliers.

Le quotidien a aussi fait état de "discussions d'urgence" entre Aramco, compagnie pétrolière d'État saoudienne, et ses fournisseurs dans le but d'accélérer les travaux.

Le gouvernement saoudien avait pourtant assuré la semaine dernière que la totalité de la production du royaume pourrait être rétablie d'ici quelques semaines.

Les attaques contre l'usine de traitement d'Abqaiq, la plus grande au monde, et le champ de pétrole de Khurais, dans l'est du pays, ont diminué de moitié la production du premier exportateur de pétrole de la planète, soit 5% de la production mondiale.

En outre, "le risque d'une escalade dans la région du Golfe s'est renforcé après la décision américaine (vendredi, NDLR) d'envoyer des troupes supplémentaires et des armes en Arabie saoudite", écrivent les analystes de Commerzbank.

Donald Trump a également annoncé en fin de semaine dernière le renforcement des sanctions contre la Banque centrale iranienne, présentées par le président américain comme "les plus sévères jamais imposées à un pays".

Les prix du pétrole avaient commencé la séance en léger recul après la publication lundi de chiffres inférieurs aux attentes sur l'activité manufacturière européenne.

Selon un indice provisoire du cabinet IHS Markit, la production manufacturière en zone euro a encore reculé en septembre à 45,6 points, après une baisse en août (47 points). Une valeur inférieure à 50 signale une contraction de l'activité, tandis qu'un indice supérieur à ce seuil traduit une expansion.

L'activité privée de la zone euro s'est établie à 50,4 points, son plus bas niveau en six ans, contre 51,9 en août, tandis que l'indice du secteur des services s'est établi à 52 points, contre 53,3 points le mois dernier.

(c) AwP

Commenter Le pétrole en hausse avec les incertitudes sur la production saoudienne

graphcomment>