Logo

Le pétrole monte légèrement dans un marché reprenant son souffle

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite hausse jeudi, le marché reprenant son souffle au lendemain d'un bond conséquent et en attendant de voir si le sommet du G20 peut aboutir à un apaisement des tensions commerciales.
A Londres, le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en août a grappillé 6 cents pour finir à 66,55 dollars.

A New York, le baril de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour la même échéance s'est apprécié de 5 cents pour clôturer à 59,43 dollars.

Les cours avaient vivement grimpé mercredi, à leur plus haut niveau depuis fin mai, après l'annonce d'une chute marquée des réserves de brut aux États-Unis.

"Les stocks signalent clairement que le rapport entre l'offre et la demande est en train de se resserrer (aux États-Unis) à l'approche de la saison de forte consommation d'essence pour les trajets des vacances", relève Robbie Fraser de Schneider Electric. "Cela renverse la tendance à la hausse des réserves qui avait permis de plafonner les prix depuis le début du trimestre."

Le rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'informations sur l'énergie (EIA) a aussi montré une envolée des exportations du pays à un nouveau record.

"C'est la troisième fois depuis 2015 et la fin de l'interdiction d'exporter du pétrole américain que les États-Unis sont exportateurs nets sur la semaine", a noté Ipek Ozkardeskaya, analyste chez London Capital Group.

"Il est clairement trop tôt pour parler d'indépendance pétrolière américaine, mais les données suggèrent que la tendance est bonne pour les États-Unis", ajoute-t-elle.

Si les prix ont donc bondi mercredi, le marché reprenait son souffle jeudi avant deux rendez-vous cruciaux, le G20 à Osaka durant le week-end puis la réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses partenaires (OPEP+) à Vienne les 1er et 2 juillet.

"D'ici à mercredi prochain, le monde du pétrole pourrait très bien être complètement transformé", insiste Tamas Varga, analyste chez PVM.

Au Japon, le président américain Donald Trump devrait rencontrer son homologue chinois Xi Jinping sur fond de vives tensions commerciales entre les deux pays.

Le résultat de leurs négociations, qui pourrait jouer sur les perspectives de l'économie mondiale et donc de la croissance de la demande d'or noir, pourrait ensuite jouer sur la décision des pays de l'OPEP+, qui doit décider de renouveler ou non leur accord de limitation de la production.

"Même si les négociations sino-américaines (s'engagent vers) un apaisement, nous estimons que l'OPEP va renouveler son accord de baisse de la production jusqu'à la fin de l'année", ont jugé les analystes de ANZ.

(c) AwP

Commenter Le pétrole monte légèrement dans un marché reprenant son souffle

graphcomment>