Logo

Deux pétroliers victimes d'avaries suspectes dans le golfe d'Oman

prix du petrole Le front altair et le kokuka courageous, qui battent respectivement pavillon des îles marshall et du panama, ont été évacués et leurs équipages placés en sécurité.Dubaï: Deux pétroliers ont subi jeudi des avaries suspectes dans le golfe d'Oman, près du détroit d'Ormuz, ont fait savoir leurs propriétaires, un mois après un incident similaire dans la même zone, ravivant les inquiétudes du secteur pétrolier.
Le Front Altair et le Kokuka Courageous, qui battent respectivement pavillon des îles Marshall et du Panama, ont été évacués et leurs équipages placés en sécurité.

Selon le président de Kokuka Sangyo, propriétaire du Kokuka Courageous, le navire a été attaqué à deux reprises en l'espace de trois heures et un incendie s'est déclaré dans la salle des moteurs.

Son armateur, Bernhard Schulte Shipmanagement, a publié un communiqué indiquant que les 21 membres d'équipage ont quitté le bâtiment à bord d'un canot de sauvetage avant d'être repêchés par le Costal Ace, un navire néerlandais.

"Le Kokuka Courageous reste dans la zone et ne risque pas de sombrer. La cargaison de méthane est intact", dit Bernhard Schulte Shipmanagement.

L'équipage du Front Altair était constitué de onze Russes, onze Philippins et un Géorgien. Ils ont été récupérés par un cargo, le Hyundai Dubai, avant d'être transbordés sur un navire iranien qui les a débarqués au port de Bandar Abbas.

CPC, son armateur taiwanais, dit penser que le pétrolier, qui transportait 75.000 tonnes de naphte, a été touché par une torpille vers 04h00 GMT.

Selon l'agence Irna, un total de 44 marins a été secouru et évacué vers l'Iran.

Basée à Bahreïn, la Ve Flotte américaine a annoncé de son côté avoir reçu deux appels de détresse. "Nous sommes au courant de l'attaque de pétroliers en mer d'Oman. Les forces navales américaines de la région ont reçu deux appels de détresse distincts, l'un à 06h12 heure locale et l'autre à 07h00", a déclaré son porte-parole Joshua Frey.

Un cinquième de la demande mondiale de pétrole transite par le détroit d'Ormuz, où quatre navires de commerce ont déjà été les cibles d'"actes de sabotage", le 13 mai. Selon Ryad et Washington, ces incidents sont dus à des mines iraniennes, ce que Téhéran dément.

Les incidents de jeudi ont provoqué une forte hausse des cours du baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. qui progressait de 2,87% à 61,69 dollars, et de ceux du brut léger américain qui gagnait 2,85% à 52,60 dollars vers 14h00 GMT.

"Je suis extrêmement préoccupé par la sécurité de nos équipages qui franchissent le détroit d'Ormuz", a commenté Paolo d'Amico, président d'Intertanko, une fédération de transporteurs pétroliers.

"Il faut se rappeler que 30% de la flotte pétrolière mondiale passe par le détroit (d'Ormuz). Si les eaux cessent d'être sûres, c'est l'approvisionnement de tout le monde occidental qui est en péril", a-t-il encore déclaré.

(c) Reuters

Commenter Deux pétroliers victimes d'avaries suspectes dans le golfe d'Oman


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.