Logo

Le pétrole accélère sa chute avec le confinement partiel de Shanghai

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole perdaient plus de 6% lundi, lestés par des confinements en Chine, notamment à Shanghai, capitale économique du pays, qui pourraient justifier la poursuite de la stratégie d'ouverture modeste des vannes de l'OPEP.
Vers 15H20 GMT (17H20 HEC), le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, la référence européenne, pour livraison en mai, cédait 6,52% à 112,78 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison le même mois chutait quant à lui de 6,80% à 106,15 dollars.

"La chute des prix d'aujourd'hui s'explique avant tout par les inquiétudes concernant la demande, maintenant que la ville de Shanghai, métropole chinoise, est entrée dans une phase de confinement partiel", commente Carsten Fritsch, analyste chez Commerzbank.

"La nouvelle du verrouillage du centre financier de Shanghai a secoué les marchés avec des perspectives de nouveaux ralentissements économiques et des problèmes de chaîne d'approvisionnement", explique Walid Koudmani, analyste chez XBT.

Shanghai, la capitale économique chinoise, qui compte 25 millions d'habitants, affronte sa pire flambée de Covid-19 depuis deux ans.

La ville a choisi d'imposer un confinement en deux temps: les Shanghaïens habitant dans l'est de la ville sont confinés jusqu'au 1er avril à 5H00 du matin à leur domicile, avec interdiction d'en sortir. A cette date, ce sera au tour de la partie ouest.


"La politique chinoise stricte du zéro Covid entraînera des confinements répétés dans les principaux centres d'affaires, ce qui risque de ne pas de laisser indemne la demande de pétrole en Chine" poursuit Carsten Fritsch.
"La demande chinoise de pétrole devrait être inférieure de 0,8 million de barils par jour en avril par rapport à la normale, en raison des confinements en cours qui pourraient toucher plus de 200 millions de personnes", estime Bjarne Schieldrop, analyste chez Seb.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés (OPEP+), qui se réunissent jeudi, "accordera une attention particulière à la situation du Covid en Chine", affirme Victoria Scholar, analyste chez Interactive investor.
"De nouveaux confinements pourraient être utilisés pour justifier la stratégie d'augmentation lente et régulière de l'offre du cartel sur le marché, malgré les appels à une accélération" ajoute-t-elle.

Les membres de l'OPEP+ refusent pour l'instant d'augmenter significativement leur production pour soulager le marché, se tenant au relèvement graduel de 400.000 barils par jour chaque mois.

(c) AFP

Commenter Le pétrole accélère sa chute avec le confinement partiel de Shanghai

graphcomment>