Logo

L'UE doit décider du rythme de réduction de sa dépendance à l'énergie russe

Pétrole en EuropeParis: L'Union européenne doit décider lors du sommet de Versailles à quel rythme elle peut "réduire puis supprimer" sa dépendance à l'énergie russe, a déclaré jeudi le président français Emmanuel Macron, soulignant l'importance pour les Vingt-Sept de protéger leurs citoyens et leurs entreprises face à la flambée des prix liée à la guerre en Ukraine.
Accueillant ses hôtes au château de Versailles, le chef de l'Etat a souligné que l'invasion de l'Ukraine par la Russie était un "traumatisme immense" qui allait conduire à "redéfinir complètement" ce qu'est l'Europe.

"Il nous faut savoir à quel rythme nous pouvons diminuer, réduire puis supprimer cette vulnérabilité", a déclaré Emmanuel Macron à propos de la dépendance de l'UE envers le gaz naturel et plus généralement les hydrocarbures russes.

Face à cette crise qui a fait flamber les cours du pétrole et pourrait perturber l'approvisionnement de l'Europe en gaz, le président français a estimé que la priorité des dirigeants européens était de "pleinement pouvoir à court terme protéger nos citoyens et nos entreprises", en adoptant notamment des mesures d'urgence pour plafonner les prix de l'énergie.

"Si cela dure, il va falloir des mécanismes plus pérennes en Européens", a-t-il ajouté, sans toutefois préconiser ouvertement une mutualisation des dépenses sous la forme d'un nouveau plan de résilience européen, Emmanuel Macron disant vouloir "fixer les objectifs" avant de discuter des moyens d'y parvenir.

Le président français s'est aussi montré prudent sur la question de l'adhésion à l'UE de l'Ukraine et des autres pays qui en ont fait la demande depuis l'offensive russe (la Moldavie et la Géorgie), tout en reconnaissant l'importance d'envoyer à ces pays un "message d'espoir".

Sur le front diplomatique, Emmanuel Macron a indiqué qu'il continuerait à essayer de convaincre Vladimir Poutine de mettre fin à son offensive militaire, tout en se disant pessimiste sur les chances d'obtenir rapidement un cessez-le-feu.
"A court terme, l'honnêteté me conduit à vous dire que je ne vois pas de solution diplomatique dans les prochaines heures ou les tout prochains jours" a-t-il dit.


(c) Reuters

Commenter L'UE doit décider du rythme de réduction de sa dépendance à l'énergie russe

graphcomment>